"Est-ce qu’il faudra se déshabiller ?": des députés consternés par la venue de Marlène Schiappa dans l’émission de Cyril Hanouna consacrée au grand débat

La venue de Marlène Schiappa sur C8 aux côtés de Cyril Hanouna pour animer un numéro spécial consacré au grand débat national ne plaît pas à tout le monde dans la classe politique, notamment dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

Marlène Schiappa, au Mans, le 7 mai 2017.
Marlène Schiappa, au Mans, le 7 mai 2017. (OLIVIER BLIN / MAXPPP)

"L'idée est de ramener dans le débat public le plus de monde possible", explique mardi 22 janvier sur franceinfo Marlène Schiappa, qui animera avec Cyril Hanouna numéro spécial de l’émission "Balance ton post", consacré au "grand débat", qui sera diffusée vendredi soir à 22h30 sur la chaîne C8.

C’est peu dire que ce mélange des genres ne plaît pas à tout le monde dans la classe politique. Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le député Richard Ramos, allié Modem de la majorité présidentielle, n’apprécie pas du tout l’initiative de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes.

"Demain, M. Hanouna viendra animer l’Hémicycle ?"

"Ce n’est pas la place d’un ministre de faire le guignol sur une émission comme celle-là", peste-t-il. L’élu du Loiret n’est pourtant pas le dernier, quand il s’agit de mettre en scène ses engagements, notamment sur les réseaux sociaux. Il y a des limites, dit-il, à la "politique-spectacle". "Et demain, M. Hanouna viendra animer l’Hémicycle, et on fera la galette des rois en votant les lois en fonction de celui qui aura la fève ?, fulmine le député. On va jusqu’où avec ces bêtises-là ? Si les gens sont dans la rue avec les gilets jaunes, c’est qu’il y en avait qui n’arrivaient pas à vivre."

On n’a pas à aller dans ces émissions-là faire le spectacle. Je pense que ce n’est pas fait pour cela un ministre.Richard Ramosà franceinfo

C’est ce que pense aussi Eric Ciotti, pour qui "on atteint un niveau de ridicule peut-être jamais égalé par ce quinquennat et par ceux qui en sont les acteurs". Le député Les Républicains des Alpes-Maritimes estime même que cette dérive que dénonce son collègue Richard Ramos, est la marque de fabrique du pouvoir actuel : "Macron, c’est la politique spectacle, l’image qui se substitue à l’action, soupire-t-il. Réduire le débat démocratique à cette posture est assez inquiétant pour la santé de notre démocratie et de ceux qui aujourd’hui nous gouvernent."

"Est-ce qu’il faudra se déshabiller ?"

Les responsables d’opposition sont pourtant nombreux à reprocher au gouvernement sa "déconnexion", son "entre-soi" Cette émission serait-elle une manière d’en sortir ? "Pourquoi pas", répond l’Insoumise Caroline Fiat. "On peut peut-être espérer que cela attire un public qui n’est pas politisé vers le fameux grand débat ?" Même si la députée Meurthe-et-Moselle ne fait pas partie du public de Cyril Hanouna. "Je ne connais pas trop l’émission, sourit-elle. Du peu que j’en ai vu, cela me parait être d’un niveau… assez particulier. Est-ce qu’ils feront des jeux ? Est-ce qu’il faudra se déshabiller ? Cela en devient dramatique, mais plus rien ne m’étonne." Elle pourra regarder si elle préfère l’Emission politique, la veille sur France 2, dont Marlène Schiappa sera l’une des invités.

Des députés consternés par la venue de Marlène Schiappa dans l’émission de Cyril Hanouna - reportage de Simon Le Baron
--'--
--'--