Théâtre : le "Huis clos" de Jean-Paul Sartre remis au goût du jour

Publié Mis à jour
"Huis clos" : Jean-Paul Sartre remis au goût du jour 78 ans après la première de sa célèbre pièce
FRANCEINFO
Article rédigé par
I. Layer - franceinfo
France Télévisions

Le classique de Jean-Paul Sartre "qui met en scène trois personnages qui n’arrivent pas à satisfaire leurs pulsions d’après la vie" est de retour sur les planches depuis le 2 février dernier, soixante-dix-huit ans après sa première représentation. La comédienne Marianne Basler est l’invitée culture du 23h de franceinfo pour en parler.

"L’enfer, c’est les autres". Si cette célèbre phrase ne vous est sûrement pas inconnue, vous découvrirez peut-être qu’elle est extraite du célèbre Huis clos de Jean-Paul Sartre. La pièce, qui a été jouée pour la première fois en 1944, est remise au goût du jour dans une adaptation de Jean-Louis Benoît, jouée notamment par Marianne Basler et Maxime d’Aboville au théâtre de l’Atelier (Paris). "Cette grande pièce, c’est l’enfer. Ils vont passer leur temps à se juger, à être le bourreau les uns des autres", explique la journaliste culture Isabelle Layer.

Modernité et miroir de la société moderne

Une pièce néanmoins résolument moderne "peut-être encore davantage aujourd’hui parce que on a vécu deux années particulières où on a compté nos morts et on a peut-être eu le temps de faire le bilan de nos vies", souligne la comédienne Marianne Basler. Une pièce qui peut également résonner avec les sociétés contemporaines où l'image que l'on renvoie de nous n'est pas forcément authentique. "Avec les réseaux sociaux on est arrivé à une folie où finalement le regard qu'on peut porter sur soi a plus d'importance et de poids que la vérité même", conclut la comédienne. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.