Cet article date de plus de sept ans.

Zahia, de la call-girl sulfureuse à la femme d'affaires intrigante

Alors que s'ouvre le procès de Franck Ribéry et Karim Benzema, retour sur le parcours de celle qui est au centre de l'affaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'ancienne call-girl Zahia à l'issue de la présentation de sa collection de lingerie à Paris, le 25 janvier 2012. (PIERRE VERDY / AFP)

Zahia : l'affaire qui porte son nom l'a rendue célèbre. Le procès de l'affaire qui a éclatée peu avant la Coupe du monde de foot 2010, s'ouvre mardi 18 juin à Paris. Accusés d'avoir eu recours aux services de l'ancienne call-girl lorsqu'elle était mineure, les footballeurs français Franck Ribéry et Karim Benzema doivent être jugés par le tribunal correctionnel. Aujourd'hui âgée de 21 ans, l'ancienne prostituée, qui ne sera pas présente à l'audience, est devenue créatrice de lingerie couture et femme d'affaires. Retour sur le parcours sulfureux de Zahia. 

Une arrivée difficile en France

Zahia passe une enfance paisible en Algérie. Elle grandit à Ghriss, une ville moyenne dans le nord du pays. "J'étais toujours la première de ma classe, j'adorais les mathématiques. Quand j'étais petite, je voulais être pilote d'avion", explique la jeune femme aux caméras de TF1. Mais le divorce de ses parents change la donne. A 10 ans, elle doit suivre sa mère qui s'installe en banlieue parisienne.

"Quand je suis arrivée, je ne parlais pas très bien le français. (...) C'était dur d'être toujours la première de ma classe en Algérie, et d'arriver, c'était compliqué", a-t-elle raconté dans l'émission "Sept à huit", sur TF1, dimanche 16 juin. "La première année, je changeais d'école tous les mois et c'est ça qui était dur (...). Je ne pouvais jamais me concentrer pour rattraper le niveau. Et à ce moment-là, j'ai senti qu'en fait, je ne pourrais jamais avoir le niveau." Alors que les larmes lui coulent sur la joue lors de cet entretien, elle confie : "Il ne me restait plus que la féminité, et j'ai tout capitalisé sur mon physique et j'ai commencé à sortir".

Le scandale humiliant 

"Attirée par la lumière, Zahia se prostitue, par exemple, en marge du festival de Cannes, en 2008. Elle n’a que 16 ans", rapporte Le Parisien. La jeune femme réfute le terme de call-girl et préfère se décrire comme une "courtisane". Puis, en 2010, le scandale éclate, la vie de Zahia bascule. Toute la presse fait état de ses frasques avec Franck Ribéry et Karim Benzema. 

"Ma maman n'était pas du tout au courant. Quand il y a eu le scandale, c'était horrible pour moi. Je n'avais pas 18 ans et je n'avais pas décidé tout ça. Je n'ai jamais voulu être cataloguée comme ça. Et c'était horrible, je n'avais plus d'avenir", dit-elle en pleurs. Zahia confie avoir été "effondrée pendant six mois" avant de reprendre le dessus. "L'affaire m'a rendue méfiante. Ce qui m'a le plus humiliée, c'est la publication des procès-verbaux dans les journaux."

La mystérieuse fortune 

Depuis l'explosion de l'affaire, Zahia a su rebondir. Son nom est devenu une marque. Femme d'affaires avertie, elle a lancé sa marque de lingerie. Créatrice de mode, la jeune femme a aussi été l'égérie de Karl Lagerfeld. Elle multiplie les projets et fréquente le Paris branché. Zahia va bientôt ouvrir une "pâtisserie-boudoir éphémère". "Les pâtisseries, c'est comme les femmes, c'est beau, c'est sucré", dit-elle sur TF1. 

Selon Paris Match, la jeune femme passe son temps à dévaliser les magasins avec son chauffeur. Son maquilleur et sa coiffeuse suivent. Ce qui intrigue les observateurs, c'est l'origine de sa fortune soudaine. "Zahia dépense chaque jour des sommes folles, dont l’origine reste mystérieuse. Son bienfaiteur est en Chine mais impossible de connaître son identité. De quoi, là encore, susciter bien des fantasmes", écrit Le Parisien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.