Flavie Flament révèle l'identité de son violeur et accuse le photographe David Hamilton

Dans son livre "La Consolation", elle révélait avoir été violée, mais ne donnait pas le nom de son agresseur.

Flavie Flament fait sa rentrée à RTL, le 10 septembre 2013, à Paris. 
Flavie Flament fait sa rentrée à RTL, le 10 septembre 2013, à Paris.  (MAXPPP)

Elle refusait jusque là de donner l'identité de son agresseur présumé, mais son nom avait circulé. Après avoir révélé avoir été violée à l'âge de 13 ans par un célèbre photographe, dans son livre La Consolation, l'animatrice Flavie Flament a finalement lâché le nom devant la caméra. "L'homme qui m'a violée lorsque j'avais 13 ans est bien David Hamilton", révèle-t-elle, vendredi 18 novembre, dans une vidéo diffusée sur L'Obs, confirmant des rumeurs persistantes sur les réseaux sociaux et l'accusation de Thierry Ardisson. 

L'animatrice explique qu'elle n'était pas autorisée à citer son nom dans son livre car "vous pouvez passer de victime à coupable, coupable de diffamation". Elle évoque aussi "la prescription [qui] condamne doublement les victimes de viol" et un "sentiment de solitude" qui l'empêchait "de parler"

Le photographe dément être l'agresseur présumé

Depuis sa confession, l'affaire a pris une autre tournure. Toujours dans L'Obs, deux autres femmes ont en effet raconté avoir, elles aussi, été violées parDavidHamilton, aujourd'hui âgé de 83 ans. Tout commeFlavieFlament, ces femmes, alors âgées de 13 et 14 ans, ont été agressées alors qu'elles se trouvaient dans le village naturiste du Cap d'Agde, où elles étaient en vacances avec leurs familles, lors d'un essai avec le photographe. 

Accusé, David Hamilton dément formellement avoir agressé ces femmes. Dès que son nom a commencé à circuler, le photographe a publié un communiqué pour s'indigner de "l'absence totale de respect de sa présomption d'innocence". Contacté par L'Obs, il a refusé de commenter les nouvelles accusations formelles de Flavie Flament et des deux autres femmes.