Vidéo Quand les chiens de l'Elysée font des dégâts sur le mobilier national, la restauration est aux frais du contribuable

Publié Mis à jour
Quand les chiens de l'Elysée font des dégâts sur le mobilier national, la restauration est aux frais du contribuable
Complément d'enquête

Lorsque les chiens du couple présidentiel font leurs crocs sur de précieux fauteuils de style Empire, joyaux du patrimoine, qui paie les dégâts ? Normalement, la restauration du mobilier national placé en dépôt dans une institution publique se fait aux frais de cette dernière... Mais l'Elysée fait exception, explique cet extrait de "Complément d'enquête".

"Oh, ils sont gentils… C'est un bonheur !" Ainsi parlait Nicolas Sarkozy… de ses deux chiens, lors d'une interview de sa femme Carla Bruni pour Femme actuelle en 2009. La conversation s'est orientée sur eux aussitôt que le président a passé une tête dans le salon où se tenait la rencontre. Mais ce "bonheur" pouvait se montrer légèrement turbulent : les adorables Clara et Dumbledore ont dégradé des meubles historiques du Salon d'argent de l'Elysée. 

"Il y a eu des dégradations faites par des chiens, qui ont fait leurs crocs sur les accoudoirs en forme de bec de cygne… Les tapisseries sont abîmées, les sculptures, les bois, les galons... en gros, tout est à restaurer."

Mathilde Mathieu, journaliste à Mediapart qui a rendu public cet épisode

à "Complément d'enquête"

La restauration se chiffre en milliers d'euros – payés par le contribuable, car on n'envoie pas de facture au locataire de l'Elysée. Cet incident "dit beaucoup du rapport à la République, aux biens communs… au fond, au patrimoine, aussi, de ce pays, parce qu'il y avait un précédent", que rappelle la journaliste de Mediapart Mathilde Mathieu. 

"Quand Nicolas Sarkozy était au ministère de l'Intérieur, il y a aussi un canapé qui avait atterri pour restauration au Mobilier, et qui avait été, à l'époque, abîmé, parce qu'il y avait des poils de chien, il y avait de l'urine… C'est 'après moi le déluge' !"

Mathilde Mathieu

à "Complément d'enquête"

Lorsque les meubles du patrimoine sont dégradés, ils reviennent aux ateliers de restauration du Mobilier national pour être réparés. Les restaurateurs s'en souviennent très bien. Ils savent qu'"à l'Elysée, les chiens ont eu toujours plus ou moins l'habitude de divaguer dans les pièces", et que "malheureusement, il y a des accidents…".

Et depuis le mandat de Nicolas Sarkozy, des accidents, il y en a eu d'autres... Comme lors de cette réunion entre Emmanuel Macron et trois membres du gouvernement, en 2017 : Nemo, le labrador du président, lève soudain la patte contre une cheminée – "un comportement totalement inhabituel", assure son maître – suscitant l'hilarité de l'assemblée.

Extrait de "Patrimoine de l’Etat : où sont passés les joyaux de la République ?", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 6 octobre 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.