Journées du patrimoine : les visiteurs se pressent en dépit du coronavirus

Entrer dans des lieux mythiques qui font ou qui ont fait l’histoire est une passion française. Alors que les Journées du Patrimoine s’ouvrent samedi 19 septembre, des milliers de visiteurs se pressent déjà dans les monuments, malgré l’épidémie de Covid-19.

France 2

Face à la pandémie de Covid-19 qui continue de se propager en France, les Journées du patrimoine ont été forcées de s’adapter, samedi 19 septembre. Ce week-end qui attire des milliers de visiteurs chaque année a été annulé dans certaines villes. Dans d’autres, les règles sanitaires sont de rigueur pour éviter toute nouvelle contamination. Dès samedi matin, les visiteurs ont rejoint les files d’attente, masqués et avec leur réservation qu’ils avaient faite en ligne.

Une procédure sanitaire stricte

Tous prennent leur mal en patience et acceptent volontiers les règles. "On nous dit d’avoir de la distance entre nous, il a fallu réserver à l’avance", raconte une femme. "C’est plutôt bien organisé, c’est chouette. C’est un privilège parce qu’on est moins nombreux. On peut découvrir le lieu, prendre des photos sans qu’il y ait beaucoup de personnes dessus", ajoute une autre visiteuse, ravie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Journées du Patrimoine : les visiteurs se pressent en dépit du coronavirus
Journées du Patrimoine : les visiteurs se pressent en dépit du coronavirus (FRANCEINFO)