Un hommage national va être rendu à Gisèle Halimi aux Invalides, annonce Emmanuel Macron

Inlassable combattante pour les droits des femmes, avocate engagée, ancienne députée et autrice, Gisèle Halimi s'est éteinte le 28 juillet à Paris au lendemain de son 93e anniversaire.

L\'avocate française Gisele Halimi, le 6 mars 2004, à Fès, au Maroc.
L'avocate française Gisele Halimi, le 6 mars 2004, à Fès, au Maroc. (ABDELHAK SENNA / AFP)

Un hommage national va être rendu dans la cour des Invalides à l'avocate et figure féministe Gisèle Halimi, disparue le 28 juillet, a annoncé vendredi 4 septembre Emmanuel Macron. L'hommage "sera prochainement rendu dans la cour des Invalides", a précisé le président au cours d'un discours sur la République au Panthéon. "De sa chère Tunisie à notre Assemblée nationale, des prétoires aux Hémicycles, de plaidoyers en manifestes, celle qui était née Zeïza Taïeb plaida pour l'émancipation des peuples", a déclaré le chef de l'Etat. 

Elle fit faire des bonds de géant à la cause des femmes.Emmanuel Macron

Inlassable combattante pour les droits des femmes, avocate engagée, ancienne députée et autrice, Gisèle Halimi s'est éteinte le 28 juillet à Paris au lendemain de son 93e anniversaire, déclenchant une pluie d'éloges. Des appels ont depuis été lancés à Emmanuel Macron pour que ses cendres soient transférées au Panthéon qui accueille les héros de l'histoire de France. La dernière femme à y entrer a été Simone Veil en 2018, la cinquième seulement à y être inhumée.

Depuis le début du quinquennat, des cérémonies d'hommage national ont été organisées dans la cour de l'Hôtel des Invalides pour plusieurs personnalités, comme Simone Veil le 5 juillet 2017, Jean d'Ormesson le 8 décembre 2017, Charles Aznavour le 5 octobre 2018 et Jean Daniel le 28 février 2020.