Paléontologie : les trésors cachés de la rivière Tobol en Russie

Dans les eaux glacées d’une rivière de Russie, les paléontologues retrouvent des fossiles rares, vieux de plusieurs millions d’années.

Les eaux gelées de la Tobol, en Russie, ont englouti durant des millions d’années de nombreux trésors : os de mammouths, de rhinocéros laineux ou encore dents de requins. Cette rivière est riche en fossiles et fait le bonheur des paléontologues, comme Yaroslav Makarov. "Parmi nos trouvailles, il y avait un os de lion des cavernes, ce qui est extrêmement rare, même aujourd’hui, explique-t-il en combinaison de plongée. Nous avons aussi trouvé des dents fossilisées de raies et de requins datant de la mer de Turgai et du lac glaciaire de Sibérie occidentale. Elles sont toutes précieuses et uniques."

Plongée seulement l’hiver

Mais pour avoir une bonne visibilité sous l’eau, à trois mètres du fond, il faut attendre l’hiver, où la température extérieure peut descendre jusqu’à -25 degrés. Une plongée qui n’est pas à la portée de tout le monde, alors les scientifiques et les plongeurs professionnels font équipe. Après avoir refait surface, les fossiles sont étudiés à l’académie des sciences de Russie, puis transférés dans un musée local. Chaque année, la rivière révèle de nouveaux ossements, vieux de plusieurs millions d’années.

Des plongeurs explorant les ruines d\'une ancienne épave sur l\'île égéenne d\'Alonissos, en Grèce.
Des plongeurs explorant les ruines d'une ancienne épave sur l'île égéenne d'Alonissos, en Grèce. (Y. ISSARIS / EUA / AFP / SOURCE / BYLINE)