Victoires de la musique 2018 : découvrez les principaux lauréats

Un hommage à Johnny Hallyday a ouvert les 33es Victoires de la musique, vendredi.

MC Solaar et Daphné Burki lors des 33es Victoires de la musique, à Boulogne-Billancourt, le 9 février 2018.
MC Solaar et Daphné Burki lors des 33es Victoires de la musique, à Boulogne-Billancourt, le 9 février 2018. (THOMAS SAMSON / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Orelsan, Charlotte Gainsbourg, Juliette Armanet... Les 33es Victoires de la musique ont récompensé douze artistes ou groupes, vendredi 9 février, à La Seine musicale à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Découvrez les principaux lauréats.

Artiste féminine de l'année : Charlotte Gainsbourg

Charlotte Gainsbourg a été sacrée artiste féminine de l'année, succédant à Jain. L'actrice-chanteuse, qui a sorti l'an passé son 5e album, Rest, remporte ainsi sa première Victoire de la musique, à l'âge de 46 ans. Elle a devancé ses concurrentes Catherine Ringer et Louane.

Artiste masculin de l'année : Orelsan

Le rappeur Orelsan a été vendredi soir le grand gagnant des 33es Victoires de la musique avec un total de trois récompenses, dont celle d'artiste masculin de l'année. "Je voudrais remercier le public, sans qui je serais juste un type qui fait de la musique dans sa chambre", a commenté le rappeur de 35 ans, Aurélien Cotentin de son vrai nom, également sacré dans les catégories meilleure création audiovisuelle et album de musiques urbaines.

Révélation scène : Gaël Faye

Gaël Faye, Franco-Rwandais, a remporté le prix de la révélation scène de l'année devant Fishbach et Eddy De Pretto. Le chanteur et écrivain a été récompensé par le Prix Goncourt des lycéens en 2016 pour son roman Petit Pays.

Album de musiques urbaines : Orelsan pour "La fête est finie"

Le rappeur Orelsan a remporté la victoire de l'album de musiques urbaines de l'année avec La fête est finie. Selon Culturebox, le rappeur normand âgé de 35 ans y montre une facette assagie, plus vulnérable. Dans ce 14 titres très introspectif, il ose la vraie chanson d'amour, la parodie et même les allusions politiques. 

Album révélation : Juliette Armanet pour "Petite amie"

La chanteuse Juliette Armanet a remporté la victoire "album révélation" pour son album Petite amie, disque d'or. Interrogée par franceinfo, l'artiste déclarait avant la cérémonie : "C'est un honneur d'être dans les pas de tous ceux qui sont passés là, de grandes figures de la chanson française. Après, ce qui compte, c'est le rapport avec mon public."

Album chanson : MC Solaar avec "Géopoétique"

Le rappeur MC Solaar a ajouté une cinquième Victoire à son palmarès en décrochant celle de "l'album chanson de l'année" pour Géopoétique, qui a marqué son grand retour aux affaires en 2017 après dix ans d'absence. Celui qu'on surnomme "Claude MC" a devancé le duo féminin Brigitte (Nues) et Albin De La Simone (L'un de nous).

Album rock : Shaka Ponk avec "The Evol'"

Le groupe Shaka Ponk (The Evol') a été récompensé dans la catégorie "album rock", la troisième Victoire à leur collection. Depuis ses débuts en 2004, Shaka Ponk est un phénomène à part dans le paysage rock hexagonal. Sa musique, essentiellement chantée en anglais, allie métal, funk, électro, hip hop avec une énergie exprimée dans des shows où la prouesse est aussi technologique, avec des visuels en 3D.

Musique du monde : Toumani, Sidiki Diabaté et M pour "Lamomali"

Le premier trophée des 33e Victoires de la musique - celui de l'album des musiques du monde - est revenu vendredi à Matthieu Chedid, dit -M-, réalisé avec les musiciens Toumani et Sidiki Diabaté. L'album Lamomali a été préféré dans cette catégorie à des artistes maliens: Amadou et Mariam (La confusion) et Oumou Sangaré (Mogoya). Matthieu Chedid décroche sa dixième Victoire personnelle, rejoignant au palmarès des Victoires Johnny Hallyday et Alain Souchon et se rapprochant un peu plus du recordman de trophées, Alain Bashung (12).

Création audiovisuelle : Orelsan pour le clip "Basique" 

Grand favori de la cérémonie, le rappeur Orelsan a remporté un premier trophée dans la catégorie "création audiovisuelle" pour le clip Basique. Face à l'auteur de La fête est finie, plébiscité par la critique, deux candidats concouraient : Bernard Lavilliers avec 5 minutes au paradis et le rappeur marseillais Soprano, plus gros vendeur d'albums physiques (CD, vinyles) en 2017 avec L'Everest.

Meilleure tournée : Camille

La chanteuse Camille, non sélectionnée cette année dans les catégories reines des 33e Victoires de la musique, a néanmoins décroché un joli lot de consolation avec le trophée récompensant la meilleure tournée. La chanteuse de 39 ans n'avait pas été retenue pour concourir dans les catégories "artistes féminines" ou "album de chansons "en dépit de l'excellent accueil critique de son cinquième album studio, Ouï, paru en juin.