Un présentateur de la BBC, homonyme du rappeur Nick Conrad, dit avoir reçu des menaces

"Les gens se sont tournés vers Twitter pour exprimer leur frustration et leur fureur contre M. Conrad", a expliqué le Britannique dans son émission de radio.

Capture d\'écran du compte Twitter du présentateur de la BBC Nick Conrad, homonyme de l\'auteur du clip \"Pendez les Blancs\".
Capture d'écran du compte Twitter du présentateur de la BBC Nick Conrad, homonyme de l'auteur du clip "Pendez les Blancs". (NICK CONRAD / TWITTER)

Il se serait bien passé de cette homonymie. Un présentateur d'une antenne locale de la BBC portant le même nom que le rappeur Nick Conrad, dont un clip appelant à "pendre les Blancs" fait scandale en France, a confié, vendredi 28 septembre, avoir reçu des menaces. "Les gens se sont tournés vers Twitter pour exprimer leur frustration et leur fureur contre M. Conrad et, plutôt que de les diriger vers lui, c'est moi qui les reçois", a-t-il déclaré dans son émission matinale.

Le présentateur a été la cible de menaces de mort sur Twitter. "Je ne suis pas le rappeur français Nick Conrad. J'ai passé les vingt dernières minutes à traduire des menaces de mort !" écrit-il sur le réseau social, "condamnant" par ailleurs "totalement" les "paroles" de la chanson, intitulée PLB.

Après l'ouverture d'une enquête pour "provocation publique à la commission d'un crime ou d'un délit" par le parquet de Paris, le rappeur a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Paris début janvier pour être jugé. Dans les médias, le musicien a affirmé avoir "voulu inverser les rôles de l'homme blanc et de l'homme noir" et souligné que "le choc était voulu", "mais pas à un tel niveau".