En images Fête de la musique : concerts, regroupements, dispersions... Retour sur une soirée agitée

Pour sa 40e édition, lundi, l'événement a été apporté son lot de prestations musicales, mais a aussi donné lieu à quelques altercations entre fêtards et forces de l'ordre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Des Parisiens réunis pour la Fête de la musique, le 21 juin 2021. (CLAIRE SERIE / HANS LUCAS / AFP)

Aussitôt autorisée, aussitôt célébrée. La 40e édition de la Fête de la musique, lundi 21 juin, n'a pas manqué de réunir de nombreux Français ravis de pouvoir à nouveau monter le son de la sono ou ressortir leur première guitare, dans les bars et dans les salles de concert. Retour en images sur cette soirée, qui a aussi été marquée par quelques affrontements entre les forces de l'ordre et les fêtards.

Des petits concerts partout en France

Du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest... Personne n'a pu y échapper. A Douai (Nord), un carillonneur ambulant a animé les rues de la ville, pendant que du côté de Carpentras (Vaucluse), c'est le son des tambours qui a résonné dans le centre historique de la ville. 

Sur Twitter, certains se sont moqués du mauvais temps qui a frappé plusieurs villes lundi soir, empêchant la tenue de certaines célébrations. D'autres, comme le journaliste Christophe Conte, ont aussi rappelé que la Fête de la musique pouvait être l'occasion de reprises parfois très approximatives de grands classiques, même si cette année les concerts de rue étaient interdits.

Et de plus grands, jusque dans l'espace

Partout en France de très grands rassemblements ont eu lieu, notamment dans les rues de Paris où de nombreux bars profitaient de la levée du couvre-feu et des jauges désormais étendues à 100% d'occupation en extérieur. Sur les quais, plusieurs milliers de fêtards étaient réunis.

Du côté de l'Elysée, un concert électro avec le compositeur Jean-Michel Jarre ou encore la star du disco Marc Cerrone avait été organisé, en présence de 200 jeunes. Le président de la République a partagé un extrait de la soirée sur les réseaux sociaux. 

Même depuis l'espace, l'astronaute français Thomas Pesquet n'a pas hésité à apporter sa pierre à l'édifice, en postant une photo de lui jouant du saxophone avec l'un de ses collègues, le Japonais Soichi Noguchi.

Des affrontements avec les forces de l'ordre dans plusieurs villes

Des incidents ont toutefois émaillé la fête partout en France, en raison de rassemblements jugés illégaux. Alors que le protocole sanitaire pour cette soirée prévoyait l'interdiction des regroupements de plus de 10 personnes, dans certaines villes, des rassemblements ont incité les forces de l'ordre à intervenir pour disperser la foule.

A Annecy (Haute-Savoie), un attroupement massif dans le centre-ville a entraîné l'intervention des policiers, avant de rapidement tourner à l'affrontement, entre jets de bouteilles en verre et tirs de gaz lacrymogène. "C'était une foule de très jeunes gens (...) dans les rues mais pas de casseurs clairement identifiés", a précisé le préfet de Haute-Savoie, Alain Espinasse, interrogé par France Bleu Pays de Savoie.

D'autres incidents ont notamment été constatés à Paris, où les forces de l'ordre ont dispersé des rassemblements vers minuit, sur les quais de Seine et autour de la place de la République. "C'est vraiment quand il y a eu certains débordements" qu'il y a eu "des dispersions", a justifié la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, sur BFMTV mardi. "Les consignes avaient été données d'être extrêmement tolérants", a-t-elle assuré. Reste que ces interventions ont beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fête de la musique 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.