Kendji Girac s'excuse pour "toute la peine et le souci" qu'il a pu causer et "remercie le ciel d'être en vie"

Le chanteur s'est exprimé pour la première fois sur son compte Instagram, moins d'un mois après sa blessure par balle au thorax.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Kendji Girac aux NRJ Music Awards, à Cannes (Alpes-Maritimes), le 10 novembre 2023. (VALERY HACHE / AFP)

Le chanteur Kendji Girac prend la parole pour la première fois, moins d'un mois après sa blessure par balle. "Il y a dix ans, je gagnais 'The Voice' grâce à vous et cette date est à jamais gravée dans mon cœur", écrit-il sur son compte Instagram, vendredi 10 mai, affirmant qu'il aurait voulu se produire sur scène "pour fêter cet anniversaire". "Mais ce n'est pas possible et j'en suis responsable", regrette l'interprète de l'Andalouse

Il précise s'être longuement "excusé" auprès de sa famille et de son équipe. "Mais je tenais, en ce jour spécial qui a changé ma vie, m'excuser auprès de vous tous car je sais toute la peine et le souci que j'ai pu vous faire et vous remercie pour l'amour sans faille que vous me donnez depuis maintenant dix ans et que vous continuez à me donner depuis le drame, vous me donnez tant de force", développe le chanteur de 27 ans. 

Kendji Girac apporte en outre quelques informations sur son état de santé. "Je me soigne, je me repose pour revenir encore plus fort grâce à vous et je veux laisser cette période de ma vie derrière moi", affirme-t-il. Il conclut par ces mots : "Je remercie le ciel d'être en vie. Merci seigneur. Je vous aime."

Pas de "chantage au suicide" selon sa compagne 

Le vainqueur de l'édition 2014 de l'émission "The Voice" avait été hospitalisé près de Bordeaux après une grave blessure par balle au thorax à Biscarosse (Landes). Lors d'une conférence de presse quelques jours plus tard, le procureur de Mont-de-Marsan, Olivier Janson, avait expliqué que l'artiste avait voulu "simuler un suicide" pour faire peur à sa compagne, qui menaçait de le quitter après une dispute.

"Kendji ne m'a jamais fait de chantage au suicide, que les choses soient claires. Cela n'a jamais existé. Je n'ai jamais subi la moindre violence quelle qu'elle soit de sa part. Je suis catégorique", a démenti sa compagne, dans un entretien au Parisien. L'entourage du chanteur avait par ailleurs dit "regretter" que des éléments de sa vie privée aient été divulgués lors de cette conférence de presse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.