Bruce Springsteen, les Foo Fighters et John Legend joueront pour l'investiture de Joe Biden

Le "Boss", les Foo Fighters, John Legend mais aussi Justin Timberlake, entre autres, joueront mercredi 20 janvier après la prestation de serment du président démocrate Joe Biden, lors d'une émission spéciale diffusée sur toutes les grandes chaînes de télé américaines.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Bruce Springsteen à New York (Etats-Unis) le 16 octobre 2019. (PETER FOLEY / EPA / GETTY)

Bruce Springsteen, les Foo Fighters et John Legend joueront, mais à distance, pour l'investiture le 20 janvier du nouveau président américain, le démocrate Joe Biden, rapporte le New York Times. Ils participeront au programme spécial qui sera diffusé sur toutes les grandes chaînes télévisées américaines après la prestation de serment, dans la soirée de mercredi. Intitulée Celebrating America, l'émission sera présentée par l'acteur Tom Hanks. 

D'autres stars au menu de ce programme spécial, après Lady Gaga au Capitole

Justin Timberlake, Jon Bon Jovi et Demi Lovato joueront également durant ce programme télévisé de 90 minutes. D'autres artistes pourraient s'ajouter à cette liste. Le président Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris devraient y prononcer quelques mots.

On le sait depuis quelques jours, c'est Lady Gaga qui chantera l'hymne national sur les marches du Capitole, mercredi 20 janvier, pour l'investiture de Joe Biden. L'actrice et chanteuse Jennifer Lopez effectuera également une "prestation musicale" à cette occasion, a précisé le comité d'organisation de l'événement.

En raison de la crise du Covid-19 et de la prise d'assaut le 6 janvier du Capitole par des partisans de Donald Trump, les Américains ont été appelés exceptionnellement à ne pas se déplacer à Washington pour cette cérémonie placée sous le signe de "L'Amérique unie", mais à la suivre virtuellement, de chez eux.

Lady Gaga et Bruce Springsteen, soutiens de Joe Biden

Lady Gaga, que Joe Biden appelle sa "grande amie", a soutenu le prochain locataire de la Maison Blanche. La chanteuse et actrice s'était déjà produite lors de son dernier grand meeting.

Bruce Springsteen a aussi été un soutien de la première heure de Joe Biden. Il a notamment autorisé l'utilisation de sa chanson The Rising pour la Convention démocrate.


En 2009, Aretha Franklin avait chanté lors de la première cérémonie d'investiture de Barack Obama, ainsi que Bruce Springsteen, U2, Shakira ou Stevie Wonder. Quatre ans plus tard pour sa réélection, Beyoncé avait chanté l'hymne national.

En 2017, Donald Trump, peu apprécié du monde du spectacle, avait dû, lui, se contenter d'artistes moins connus (Toby Keith et Lee Greenwood, 3 Doors Down et the Mormon Tabernacle Choir).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.