VIDEO. Aretha Franklin, "la reine de la soul" qui avait "le gospel dans le sang"

La chanteuse de "Respect" s'est éteinte à l'âge de 76 ans à son domicile à Détroit.

Elle était "la reine de la soul". Aretha Franklin s'est éteinte jeudi 16 août à l'âge de 76 ans à son domicile de Détroit (Etats-Unis), selon l'agence Associated Press qui cite l'un de ses agents. Chanteuse, auteure-compositrice et pianiste, Aretha Franklin a incarné pendant cinq décennies aussi bien la soul music du sud des Etats-Unis que le gospel, le funk, le rhythm & blues et le jazz.

Née le 25 mars 1942 à Memphis, dans le Tennessee, élevée à Detroit, cette fille d'un prédicateur a fait ses débuts dans un groupe de gospel en 1956, avant de signer chez Columbia Records en 1961. Ses premiers succès ont suivi son arrivée dans une autre maison de disques, Atlantic Records.

Elle avait chanté pour Clinton et Obama

Au fil de sa carrière, qui s'est étalée sur cinquante ans, elle a accumulé les succès comme I Say A Little Prayer, Think, (You Make Me Feel Like) A Natural Woman ou Respect, reprise d'un titre d'Otis Redding. Elle en avait fait un chant de ralliement du mouvement d'émancipation de la communauté afro-américaine, mais aussi de la cause féministe.

En 2005, elle avait reçu du président George W. Bush la médaille de la Liberté, la plus haute distinction américaine pour un civil. En janvier 2009, elle avait chanté pour l'investiture du président Barack Obama, premier président afro-américain de l'histoire des Etats-Unis, après avoir chanté pour l'investiture du précédent président démocrate, Bill Clinton, en 1993.

Aretha Franklin en concert au Palais des sports à Paris, le 29 novembre 1977.
Aretha Franklin en concert au Palais des sports à Paris, le 29 novembre 1977. (FONTAGNERE / SIPA)