"Aretha Franklin était pour nous un peu comme une tante !" : la ville de Detroit rend hommage à Lady Soul

Des centaines de personnes se sont présentées mardi à Detroit, dans le Michigan, devant le cercueil doré où reposait la dépouille d'Aretha Franklin, pour quatre jours de cérémonies en son honneur.

Aretha Franklin dans son cercueil, à Detroit.
Aretha Franklin dans son cercueil, à Detroit. (PAUL SANCYA / POOL)

Elle est là, dans son cercueil doré, vêtue d'une robe longue, rouge carmin, chaussée de talons hauts, le visage maquillé serein : Aretha Franklin, décédée le 16 août, repose là, sous la coupole du musée de l'Histoire africaine américaine. Venue d'Atlanta, en Géorgie, Alicia sort bouleversée : "Les seuls mots que je peux utiliser pour décrire ce que je viens de voir sont : incroyable, magnifique. Voir son corps, ainsi, c'était... il n'y a pas de mot ! Vous savez, quand elle chantait du gospel, elle était capable d'aller jusqu'au plus profond de votre âme. Ma chanson favorite est Amazing Grace..."

"C'était un peu comme une tante"

Toute la journée, les habitants de Détroit ont défilé devant son cercueil. Stacy et son mari portent tous les deux un tee-shirt imprimé à la gloire de la Queen of soul. "On a grandi avec elle, explique Stacy. Pour nous, Aretha c'était un peu comme une tante, elle a chanté la bande-son de notre vie. Elle appartenait à Détroit, c'est un peu comme une ressource naturelle que la ville avait."

Devant le musée est garé le corbillard blanc qui emmènera vendredi la reine de la soul jusqu'à sa dernière demeure. Et, à côté, une magnifique Cadillac rose, comme dans la chanson Freeway of Love, de 1985, mais dans la foule, les airs proviennent pour la plupart du milieu des années 1950.

Des fans d\'Aretha Franklin se dirige vers la dépouille de la chanteuse.
Des fans d'Aretha Franklin se dirige vers la dépouille de la chanteuse. (PAUL SANCYA / POOL)

Enfin, il y a ceux qui viennent en famille, avec des enfants, comme Cannon, qui habite New-York mais dont la femme est originaire de Détroit. Il a tenu à ce que ses deux enfants de 4 ans voient et comprennent qui était Aretha Franklin. "C'est vraiment une icône, une figure très importante, indique Cannon. Je sais que mes enfants sont petits : ils se souviendront peut-être être venus ici, peut-être pas. Mais je pense qu'avoir ressenti un peu de sa présence à elle a dû les marquer."

La population de Détroit se recueillera encore aujourd'hui devant le cercueil d'Aretha Franklin. Un concert sera ensuite donné jeudi soir, avant les obsèques vendredi, auxquelles assisteront Steevie Wonder, Bill Clinton, Ariana Grande, les amis et la famille de reine de la soul.

La ville de Detroit rend hommage à Lady Soul - reportage de Grégory Philips
--'--
--'--