VRAI OU FAKE : la Fnac fait-elle la promotion de livres polémiques et complotistes ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
VRAI OU FAKE : la Fnac fait-elle la promotion de livres polémiques et complotistes ?
France info
Article rédigé par
L. Vogel, A. Gras, S. Terragno - franceinfo
France Télévisions

La Fnac est critiquée pour sa mise en avant de livres polémiques, lesquels propagent notamment des arguments controversés sur la crise du Covid-19.  

Sur les réseaux sociaux, la Fnac est souvent montrée du doigt à cause des livres polémiques qu'elle met en avant dans ses rayons. Sur une photo prise à Avignon (Vaucluse), on remarque, en tête de gondole, les deux derniers livres de Christian Perronne. Ce professeur a été démis de ses fonctions de chef de service à l'hôpital en 2020, suite à ses déclarations erronées, notamment sur les vaccins. "Là, aujourd'hui, on n'a pas affaire à des vaccins, mais affaire à des produits expérimentaux", déclarait-il le 3 juillet 2021 à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Des livres controversés qui se vendent bien 

Les équipes de France Télévisions se sont rendues, en caméra cachée, dans l'une des Fnac de la capitale. Les livres de Christian Perronne sont effectivement en tête de gondole, dans différents rayons, notamment parmi les meilleures ventes du magasin. Quelques mètres plus loin, un livre présentant la pandémie de Covid-19 comme "la plus grande manipulation biologique, politique et médiatique de tous les temps" bénéficie d'un coup de cœur du libraire, qui assume son choix. "Il faut vraiment le lire cet ouvrage ! affirme-t-il. Vous allez être étonné par cet ouvrage... Il faut penser un petit peu, parce que depuis qu'on nous raconte... et maintenant ce qui arrive... C'est quand même très différent... Oui, donc il faut réfléchir dans la vie !

Deux autres vendeuses, embarrassées, ont expliqué que si les livres controversés se retrouvent en tête de gondole, c'est parce qu'ils se vendent bien. Et sur Internet, le phénomène est encore plus marqué. Il suffit de taper "Covid" dans le moteur de recherche du site pour voir apparaître, en premier, les ouvrages les plus polémiques. Contactée, la direction de la Fnac botte en touche. "Un distributeur de livres en France comme la Fnac n'a pas de rôle de censure (...). Nous accordons une certaine liberté à nos libraires qui peuvent spontanément proposer leurs coups de cœur", assure-t-elle. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.