Littérature : l'écrivain tunisien Zied Bakir évoque sa francophilie

Publié Mis à jour
Littérature : l'écrivain tunisien Zied Bakir évoque sa francophilie
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

L'écrivain tunisien Zied Bakir est l'auteur de "L'Amour des choses invisibles". Il raconte comment, comme son héros, il a quitté son pays pour la France, un pays qui l'a happé. 

Zied Bakir est l'auteur de L'Amour des choses invisibles. Son roman est "d'inspiration autobiographique". Tunisien, comme son héros, il quitte son pays pour la France où il vivra "sans-papiers" à partir de 2009. "Je suis né dans un pays qui ne me correspond pas, comme un transsexuel né dans un corps qui ne lui correspond pas, explique l'écrivain. Donc j'ai fait ma transition en venant en France." 

"Une terre fertile pour que cette graine française germe"

Zied Bakir explique également "avoir attrapé une maladie incurable, qui s'appelle la francophilie, donc l'amour de la littérature française, de la langue, de la culture". "J'ai vécu sous la dictature de Ben Ali, poursuit-il. C'était la dictature politique et religieuse (...)." Il ajoute que la langue française l'a "extirpé de ça", et l'a "ouvert à d'autres horizons". "J'étais, entre guillemets, une terre fertile pour que cette graine française et francophone germe, et pour qu'elle désoriente ma vie. Par la suite, j'ai orienté ma vie en fonction de ça. Je me suis dit, je vais partir en France pour vivre là-bas", raconte-t-il, précisant avoir fait des études de langue et de littérature française qui lui ont permis d'obtenir un visa. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.