À Pauillac en Gironde, le festival "Les vendanges du 7e art" célèbre le cinéma en plein air avec Jean Dujardin en guest star

Après une édition annulée en 2020, le festival Les vendanges du 7e art se tient cette année en plein air. Au programme : projections, rencontres et expositions. Et Jean Dujardin en invité d'honneur.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le film "OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire" était projeté en avant première au festival Les vendanges du 7e art de Pauillac.  (France 3 Nouvelle-Aquitaine)

Les cinéphiles l’attendaient avec impatience : Les vendanges du 7e art, festival international du film en Médoc, revient cet été après une édition 2020 annulée. Cette année, pas de jury et de palmarès, mais un programme qui fait la part belle aux projections en plein air. Un moyen de concilier contraintes sanitaires et festivités. Les spectateurs valident la formule. "J’étais rassurée par le côté plein air, déclare une festivalière. Et puis, c’est l’été, c’est festif, ça me rappelle des souvenirs d’enfance", sourit-elle.

FESTIVAL CINEMA EN PLEIN AIR PAUILLAC

Pour la directrice du festival, cette édition est d'autant plus importante qu'elle suit une longue période de crise sanitaire avec des fermetures des lieux culturels. "On a envie de faire la fête, assure Jocelyne Aymé, également directrice du cinéma l’Eden. À la fois avec les estivants mais aussi les Médocains, qui répondent présents à nos rendez-vous. Cela contribue au désenclavement culturel du Médoc, et ça c’est vraiment très important pour nous", souligne-t-elle. 

"OSS 117" en avant-première, Dujardin en guest star 

Samedi 24 juillet, les festivaliers ont pu assister à l’avant-première du film OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire de Nicolas Bedos, projeté au Festival de Cannes. Un événement qui a suscité beaucoup d’engouement. "On est des grands passionnés et on est tellement heureux d’avoir ça ici, explique un spectateur venu avec des amis. Pour nous, c’est vraiment une grosse opportunité et on aurait fait n’importe quoi pour venir", continue-t-il. "On est prêts à tout pour le meilleur agent français", déclare son ami.

La projection s’est déroulée avec la présence d’une partie de l’équipe du film, dont Jean Dujardin, qui incarne pour la troisième fois le grotesque agent secret Hubert Bonisseur de La Bath. "Je peux à la fois être glorieux et très minable", présente l'acteur, ajoutant qu'il y a "un vrai désir de cinéma dans les OSS à chaque fois".

La fréquentation des cinémas en baisse

L’acteur a témoigné sa joie de retrouver le public. "On aura toujours besoin de toute façon de regarder des films ensemble, d’aller à l’opéra ensemble, d’être ensemble quoi, avance Jean Dujardin. Pas avec des gens qui twittent, mais avec des vrais humains, des gens qui sont là et qui ont envie de partager un moment de comédie ensemble. C’est surtout ça le pire dans cette saloperie de virus et dans cette époque, c’est que ça nous éloigne."

Le même jour, les festivaliers ont pu assister à une rencontre avec Dominique Besnehard, producteur et ancien agent de stars, venu partager son expérience de l'industrie du 7e art. "La France est une terre de cinéma : il n’y a qu’en France où il y a un cinéma dans toutes les villes, estime-t-il. On a beaucoup d’aides et heureusement, l’exception culturelle française fait qu’il y a des financements". Les salles ont beaucoup souffert de la crise sanitaire et des fermetures. Après une ruée dans les cinémas pour la réouverture en mai, l’arrivée du pass sanitaire cette semaine a entrainé une baisse importante du nombre d’entrées.

Les vendanges du 7e art de Pauillac
Tous les samedis jusqu’au 28 août

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.