Cet article date de plus de sept ans.

Quand les chefs étoilés investissent les musées

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Quand les chefs étoilés investissent les musées
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Proposer des mets aux visiteurs. C'est la nouvelle tendance en vogue dans les grands musées français.

Pour les grands musées français, les expositions ne suffisent désormais plus. Du MuCEM de Marseille au Grand Palais à Paris, les expositions sont désormais accompagnées de plats. Au Grand Palais, parcourir l'exposition Velasquez c'est découvrir les tableaux du maître espagnol, mais aussi la cuisine du chef Éric Fréchon. Au revoir salades et sandwichs, place à des saveurs plus fines et travaillées, le chef trois étoiles du Bristol a investi les lieux il y a cinq ans. Ici pas de menus prestiges, mais des plats bistrots dégustés au milieu d’œuvres d'art.

Un partenariat gagnant-gagnant

La formule fonctionne, 500 couverts servis par jour. "Ces lieux sont plutôt féeriques, je trouve ça bien qu'il y ait un espace dédié autre qu'un snack ou un pauvre bistro où il n'y a que trois sandwichs", se réjouit une jeune femme. Pour l'exploitation du restaurant, le musée touche une redevance et un pourcentage sur le chiffre d'affaires. Dans ce partenariat, chacun y trouve son compte. "Ils ont compris que la bonne restauration attirait du monde, donc pour eux c'est gagnant forcément et nous on ne pourrait pas avoir ces lieux magiques. C'est du gagnant-gagnant", estime le chef étoilé Gérald Passédat. L'idée n'est pas que parisienne. Au MuCEM de Marseille aussi, le succès est total : 300 couverts par jour. Désormais il ne faudra plus utiliser la formule, "restaurant du musée", mais "restaurant dans le musée".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.