Les roulés à la cannelle danois dans le viseur de l'Union européenne

Pour Bruxelles, ces patisseries contiennent trop de cannelle.

Les roulés à la cannelle danois vont devoir s\'adapter à une loi adoptée par l\'Union européenne en 2008.
Les roulés à la cannelle danois vont devoir s'adapter à une loi adoptée par l'Union européenne en 2008. (BONY BÜNZ AKA CHEEK FILLE AKA VI AKA L'EFFROYABLE)

C'est une brioche traditionnelle danoise à la cannelle, appelée kanelsnegle. Ces roulés sont dans le viseur de Bruxelles, comme le révèle samedi 28 décembre le Huffington Post. En cause : la trop grande quantité de cannelle contenue dans les brioches. 

C'est une loi de 2008 qui est à l'origine de l'affaire. Le texte règlemente la quantité de cannelle autorisée dans les aliments. Une réglementation que le Danemark doit appliquer. C'est une substance naturellement présente dans la cannelle dite "de Chine" qui est visée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments, la coumarine.

La Suède a trouvé la parade

Selon le texte de l'UE adopté en 2008, la dose journalière ne doit pas dépasser 0,1 mg de coumarine/kg de poids corporel car une consommation excéssive peut entraîner des risques pour le foie. Plus de la moitié des brioches à la cannelle sont concernées, selon une étude du ministère de l'Alimentation danois. Aucune exception n'est prévue par les autorités, malgré le succès important de ces brioches. Le président de l'Association des boulangers danois déplore "la fin de la brioche à la cannelle telle que nous la connaissons".

La Suède, qui produit aussi des fameuses brioches à la cannelle (kanenbullar), a trouvé la parade. Les autorités suédoises ont classé les patisseries ont été classées dans la catégories des "plats traditionnels et saisonniers". "Ce qui leur autorise un niveau de cannelle trois fois plus élevé que la limite fixée par Bruxelles", explique le Huffington Post.