"Derby Girl" : Chloé Jouannet enfile ses patins à roulettes dans une série décalée et impertinente de France.tv Slash

La série de France.tv Slash, où l'on suit une équipe de roller-derby menée par la dure à cuire "Acid Cyprine", est la bonne surprise de l'automne. Une série disponible sur les plateformes France.tv Slash et Salto.

Article rédigé par
Mélisande Queïnnec - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Chloé Jouannet interprète Lola Bouvier, star du patinage artistique déchue qui se lance dans le roller-derby. (FRANCE.TV SLASH)

Irrévérencieuse et cynique : la nouvelle série de France.tv Slash créée par Nikola Lange et Charlotte Vecchiet (Skam France saison 6 et 7) est un OVNI télévisuel complètement réjouissant et totalement impertinent. La fille d'Alexandra Lamy (déjà apparue dans Infidèle et Banlieusards) y interprète une star déchue du patinage artistique sur la voie de la rédemption grâce aux Cannibal Licornes, la pire équipe de roller-derby du coin. Une pépite, narrée en prime par Nelson Monfort, à découvrir au plus vite sur France.tv Slash et sur Salto

Anti-héroïne

Étoile du patinage artistique, promise à une carrière olympique, Lola Bouvier se laisse submerger par la colère après une défaite. Conséquence : une interdiction formelle de remettre un pied sur la glace pour elle et quelques doigts en moins pour la patineuse qu'elle a pris pour cible. Coach blessée dans son orgueil, la mère de Lola (Olivia Côte) décide, en plus, de tourner le dos à sa fille plutôt que d'accepter ce double échec. 

Dix ans plus tard, Lola, aigrie, travaille comme vendeuse dans un magasin de sport en périphérie de la capitale. Mais un jour, elle découvre le roller-derby, une discipline qui se pratique sur patins... à roulettes. Équipée d'un casque et de protège-genoux pour parer les coups, inévitables dans ce sport de contact, elle s'improvise jammeuse sur la piste, reprend goût à la compétition et son quotidien morne retrouve des couleurs.

L'équipe des "Cannibal Licornes" dans "Derby Girl". (FRANCE.TV SLASH)

Il est difficile de s'attacher à l'antipathique Lola. Égoïste, imbue d'elle-même et complètement immature, elle n'accepte pas d'avoir ruiné sa carrière, une décennie plus tôt, et préfère vivre dans le déni, hébergée par un père épuisé par ses caprices.

Pourtant, on a tôt fait de s'intéresser à ses (nombreux) déboires. Chloé Jouannet interprète avec beaucoup d'humour ce personnage qui en fait des tonnes. Et aussi désagréable que Lola puisse être, son franc-parler et sa répartie légendaires finissent par séduire... Tandis que ses nouvelles relations, nouées avec les filles de son équipe aux surnoms aussi potaches qu'Abstinthe-Nitouche (Suzanne de Baecque), Acid Cyprine (Jisca Kalvanda) et Mother Blocker (Sophie-Marie Larrouy), l'aident à faire le deuil de son passé. Pour briller sur le track plutôt que sur la glace. 

Un message féministe en arrière-plan

France.tv Slash poursuit son projet d'instiller, dans ses productions, des messages de tolérance et d'acceptation de soi, à l'image de Skam France. Derby Girl ne se cantonne ainsi pas à la satire et propose, en sous-texte, un vrai propos féministe

Chloé Jouannet incarne avec brio un personnage que l'on adore détester. (FRANCE.TV SLASH)

Fille à papa, enfant gâtée à l'égo surdimensionné, moulée dans ses justaucorps à paillettes sur la glace, Lola a grandi persuadée de savoir ce que signifiait être une femme. Pourtant, aux côtés de ses partenaires de roller-derby, toutes ses convictions s'effondrent. Et s'il n'y avait pas de bonne manière de vivre sa féminitéDerby Girl reprend les bases : avoir des poils, c'est OK. Ne pas correspondre aux normes associées à son genre, c'est OK. Ne pas céder aimer le rose, c'est OK aussi.

La série parvient-elle à restituer l'ambiance enflammée des matchs de roller-derby ? Difficile à dire sans se plonger soi-même dans ce sport peu commun. Mais la production de France.tv Slash est une ode à la sororité portée par des personnages rafraîchissants et ponctuée de répliques qui font mouche. Drôle et plein d'audace, un petit bijou à savourer cet automne.

L'affiche de la série "Derby Girl" de Nikola Lange et Charlotte Vecchiet. (FRANCE.TV SLASH)

Derby Girl, 10 épisodes de 22 minutes, disponible sur Salto et France.tv Slash.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.