"Sense of Tumour" sur Salto : une série émouvante sur un jeune médecin atteint du cancer

La série belge "Sense of Tumour" offre un témoignage touchant sur la lutte contre le cancer, malgré un premier épisode brouillon. Elle suit le combat du jeune Tristan, aspirant neurochirurgien dont les rêves et l'insousiance s'envolent brusquement lorqu'on lui annonce sa maladie. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Dans "Sense of Tumour", Maarten Nulens joue Tristan. (Sylvester Productions in coproduction with VRt)

Comment faire face à la maladie quand on est jeune et qu'on est censé avoir la vie devant soi ? C'est la question que pose la série Sense of Tumour, production flamande tirée d'une histoire vraie. Présentée comme une "dramédie" (mélange de drame et de comédie) sans que l'aspect comique ne soit vraiment développé, elle brillera plus pour son récit tendre et émouvant sur la lutte contre le cancer. Elle a été sacrée meilleure série européenne en 2018 avec le Prix Europa à Berlin et s'est dévoilée au Festival Séries Mania la même année. Sense of Tumour est désormais disponible en France sur la plateforme Salto depuis dimanche 15 novembre.

Tristan (Marteen Nulens) est un jeune étudiant en médecine de 25 ans. Dans la vie, tout lui sourit : il est populaire, a du succès auprès des filles et sa voie vers une grande carrière de neurochirurgien est toute tracée. Il aborde la vie avec arrogance, sûr de son succès et de son charme... Le premier épisode de Sense of Tumour dessine de manière clinquante la vie de ce personnage, il faut le dire, assez détestable de prime abord.

Mais n'en restez pas à cet épisode ! Car dès cette entrée en matière - un peu brouillonne - terminée, la série développe un récit émouvant sur le combat de Tristan, sans oublier l'impact sur ses proches. Car ce drame qui va le frapper, source de douleurs et de bouleversements, va brutalement mettre un terme à sa jeunesse insouciante. Mais il va aussi le faire grandir et, d'une certaine manière, lui permettre de s'épanouir. 

Des témoignages d'anciens patients 

Du jour au lendemain, la vie du jeune homme s'écroule. Au lieu de lui offrir un précieux stage dans son équipe, le docteur Mercier, ponte de la neurochirurgie, va lui annoncer qu'il souffre d'un cancer. Adieu les rêves, les fêtes étudiantes et les matches de rugby avec les copains. Tristan partage son temps entre séances de radiothérapie puis de chimiothérapie et de longues périodes d'hospitalisation. "On dit que la vie continue, mais pas pour moi", souffle-t-il en regardant défiler voyages et réjouissances sur les posts Instagram de ses amis. 

Le premier épisode de la série "Sense of Tumour", disponible sur la plateforme Salto. (Sylvester Productions in coproduction with VRt)

La série démontre une sincérité certaine avec l'ambition de ne pas tomber dans le cliché sur la maladie. Elle se base d'ailleurs sur l'expérience du coscénariste, Leander Verdievel, lui-même médecin et qui a été atteint d'un cancer. Certains sujets peu abordés ailleurs sont ici développés : la menace de l'infertilité suite aux traitements, la difficulté d'avoir des relations intimes à cause de la fatigue… Chaque épisode se conclut avec des témoignages d'anciens patients qui racontent leurs expériences.

De beaux personnages secondaires

Quelques scènes en caméra subjective nous font voir à travers les yeux de Tristan. Avec des plans trébuchants, ce procédé permet notamment de retranscrire habilement la sidération quand le jeune homme apprend être malade et les difficultés pour l'annoncer à sa famille. En parallèle, la série va regarder longuement du côté des proches qui vont tenter de soutenir Tristan, parfois avec maladresse. 

"Sense of Tumour" a été sacrée meilleure série européenne avec le Prix Europa de Berlin en 2018.  (Sylvester Productions in coproduction with VRt)

Sense of Tumour offre de beaux personnages secondaires. Comme Marcel (Vic de Wachter), grand-père qui se bat depuis cinq ans contre le cancer et qui partage la chambre de Tristan à l'hôpital. Une amitié va naître entre le jeune étudiant en médecine et ce vieux patient devenu méfiant face aux discours des docteurs.

Tristan lui-même voyait la maladie avec un certain détachement, d'un point de vue théorique, celui de l'étudiant médecin. Passé de l'autre côté, il se confronte avec douleur à la réalité du cancer et à l'incertitude que la maladie implique, avec la peur de la rechute qui plane pendant longtemps. L'aspect "comédie" de la série est finalement assez effacé, avec quelques situations cocasses qui tireront au plus des sourires. Sense of Tumour offre en revanche de vrais moments d'émotion, sans être tire-larme, ainsi qu'un témoignage fort sur la maladie et la façon dont elle bouleverse nos vies. 

Affiche de la série "Sense of Tumour".  (Sylvester Productions in coproduction with VRt)

La fiche

Genre : Comédie dramatique
Par : Mathias Claeys et Leander Verdievel
Acteurs :  Maarten Nulens, Els Dottermans, Dirk van Dijck
Pays : Belgique
Durée : 7 x 60min
Sortie : 2018 / 15 novembre 2020 sur Salto
Chaîne : Salto, VOD

Synopsis : Tristan, pour qui tout sourit, se retrouve soudainement confronté à la maladie. Comment va-t-il gérer cette bouleversante nouvelle ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.