"May The 4th" : malgré le Covid-19, les fans de l'univers Star Wars prêts à célébrer "leur" journée

Le 4 mai, "May the Fourth" en anglais, est devenu pour les fans de "Star Wars" une date symbolique. Mais depuis plus d'un an, privés de grands événements "en présentiel", beaucoup d'entre eux vivent une épreuve dans leur passion sans limite.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Pour les fans de Star Wars, vivre sa passion en temps de pandémie a bien souvent été une affaire de solitude. (MATTHIEU MONDOLONI / FRANCEINFO)

La passion derrière son écran d'ordinateur, "c'est marrant pendant un an, maintenant il serait temps qu'on puisse se revoir". La phrase est de Sébastien, le rédacteur en chef de Planète Star Wars, l'un des sites les plus importants de la communauté en France. Et elle souligne bien le paradoxe de la situation.

Sans Internet, ce serait un peu un retour aux années 1990, quand chacun dans notre cour de récré, on pensait être les seuls fans de Star Wars en France alors qu'on était des milliers...

Sébastien, rédacteur en chef de Planète Star Wars

D'ailleurs, en parlant de ce côté distance/proximité, Aude, l'une des voix du podcast Star Wars en direct, le reconnaît : "Oui ça manque, mais après, les réseaux sociaux j'y suis très attachée et on arrive à se faire nos propres conventions parallèles, même si on est cinq." De temps en temps, elle se retrouve donc avec des ami(e)s pour parler de Star Wars et du reste, elle qui s'est également mise au dessin pendant les différents confinements. Mais quand même : "Ce sont des projets un peu fous mais on aimerait se faire un week-end entre copains quelque part pour réunir tout le monde, un barbecue ou quoi... On parlera peut-être de Star Wars mais ce sera surtout une réunion d'amis."

Convention à distance et cinémas déserts

Justement, pour illustrer cette période, le week-end dernier avait lieu la convention Générations Star Wars, qui anime Cusset, dans l'Allier, chaque année depuis 1999. Pour la deuxième année de suite, tout s'est fait à distance : il y avait des discussions, des débats, des présentations et même un acteur de la saga, Anthony Daniels, qui incarne le droïde C3PO.

Les fans y ont notamment parlé des contenus Star Wars à venir, notamment The Bad Batch, mis en ligne opportunément pour ce May The 4th sur la plateforme Disney+. Pour Julien, rédacteur de Planète Star Wars, "Disney (depuis son rachat de Lucas Films, détenteur de la saga, NDLR) a pensé à tout et se focalise davantage sur les séries, comme The Mandalorian". Mais pour son ami Sébastien, "les séries live c'est bien, mais ça n'a rien à voir avec l'expérience collective du cinéma".

La 'hype' avant la sortie d'un film n'a rien à voir avec celle avant une série !

Sébastien, rédacteur en chef de Planète Star Wars

Et à ce propos, le dernier film de la saga au cinéma, l'épisode IX si décrié ? "Objectivement, est-ce le meilleur film de l'histoire ? Pas du tout ! Mais est-ce que j'ai pris du plaisir, absolument !" Et donc, vivement les retrouvailles.

Vivre sa passion pour Star Wars en temps de pandémie | Le reportage de Yann Bertrand
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.