"On veut juste montrer qu'on peut venir de rien et se frayer quand même un chemin" : l'artiste JR est aux Oscars avec son ami Ladj Ly

Le film "Les Misérables" de Ladj Ly est nommé aux Oscars dans la catégorie "Meilleur film étranger". JR, ami d'enfance et photographe de plateau du réalisateur sera à ses côtés pour le soutenir.

L\'artiste de rue JR, en mars 2017.
L'artiste de rue JR, en mars 2017. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

"Il y a eu des moments bas et des moments hauts. Ce soir, ça fait partie des moments hauts et c'est pour cela qu'on profite de chaque instant." Quand l'artiste et photographe JR parle de son ami Ladj Ly, il n'est pas avare de compliments. Les deux hommes se connaissent "depuis toujours", ils ont grandi ensemble, près de Paris, à Montfermeil (Seine-Saint-Denis).

Depuis, l'un s'est fait connaître notamment pour son film Visages Villages, avec Agnès Varda. L'autre a signé il y a peu son premier long-métrage Les Misérables, véritable succès en salle avec plus de deux millions d'entrées et nommé aux Oscars dans la catégorie "Meilleur film étranger". La cérémonie se déroule dimanche 9 février à Hollywood.

Les deux artistes ont toujours évolué en parallèle, jamais vraiment loin l'un de l'autre : "Je me souviens d'une photo où l'on avait une vingtaine d'années, se souvient JR. Il tenait sa caméra comme une arme. Vingt ans plus tard, son premier film est nomminé aux Oscars et son film a et continuera d'avoir un beau parcours. C'est extrêmement émouvant."

Pour nous, c'est une aventure qui a commencé quand on était gamins.JRà franceinfo

Leur amitié va au delà du cercle privé. Ladj Ly et JR travaillent régulièrement ensemble : "On crée et on se soutient mutuellement. Je suis son photographe de plateau, il est ma troisième caméra si j'ai besoin de tourner quelque chose. C'est pour cela que nous sommes aussi soudés aujourd'hui."

Des modèles pour les jeunes de Montfermeil

Gamins de banlieue, les deux artistes sont aujourd'hui considérés par beaucoup comme des modèles. Un terme que JR refuse catégoriquement : "On n'aime pas être appelés des modèles. On veut juste montrer qu'on peut venir de rien, ne connaître personne dans le cinéma ou le milieu de l'art et quand même se frayer un chemin. Mais c'est beaucoup de travail, il n'y a pas de hasard."

En accompagnant Ladj Ly à Los Angeles, JR n'en sera pas à sa première cérémonie des Oscars. En 2018, son film co-signé avec Agnès Varda avait déjà été nommé. "C'était quelque chose d'inimaginable pour un film français qui se passait dans les villages. Agnès, en 90 ans de carrière n'avait jamais été nommée, on vivait ça pour la première fois tous les deux. Ce soir, je vais avoir l'impression de revivre ce moment avec mon pote Ladj, mais à travers ses yeux, car c'est son film et son parcours."

D'être aux Oscars, c'est un petit bout de rêve, mais ce n'est pas la finalité, c'est juste une étape.JRà franceinfo

"Qu'il y ait un prix ou pas, finalement peu importe. C'est tout ce qui se passe autour qui reste. On essaie juste de créer, de partager, d'essayer des choses que l'on n'a jamais faites. Mais le plus important de tout, pour lui, c'est que le film soit vu", estime JR.

L'artiste pense aux conséquences de cette nomination "Grâce à ça, des personnes, des pays vont le regarder, ce qu'ils n'auraient pas fait sinon. Mais le film a une force incroyable, il a déjà frayé son chemin, par le bouche à oreille, par les réseaux sociaux. Aux États-Unis, les gens en parlent énormément. Le film raconte une époque que Ladj a cerné avec justesse."

Écoutez l'interview de l'artiste JR
--'--
--'--