Le film Barbie sera diffusé aux Philippines, à une condition... d'ordre géopolitique

La sortie en salles du blockbuster américain, prévue le 19 juillet dans l'archipel, est maintenue à condition de flouter une scène.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
La comédienne Margot Robbie à l'avant-première de "Barbie" à Los Angeles, le 9 juillet 2023. (NINA PROMMER / EPA)

Le Vietnam dit non, les Philippines répondent peut-être. Ce mercredi 12 juillet, les autorités de censure philippines ont déclaré avoir autorisé la projection du blockbuster Barbie dans les salles de cinéma, à condition que le distributeur hollywoodien floute une carte semblant épouser des revendications chinoises litigieuses en mer de Chine méridionale. Début juillet, le Vietnam a fait savoir qu'il refusait de diffuser le nouveau film de Greta Gerwig pour le même motif. La comédie hollywoodienne sur la célèbre poupée, interprétée par Margot Robbie et Ryan Gosling, devrait sortir dans l'archipel le 19 juillet prochain.

Revendications concurrentes en mer de Chine

Après avoir examiné le film à deux reprises et consulté des fonctionnaires des Affaires étrangères et des experts juridiques, la commission gouvernementale d'examen et de classification des films et des émissions télévisées a déclaré autoriser la projection du long-métrage. Les censeurs philippins se sont penchés sur Barbie après l'interdiction du long-métrage au Vietnam, en raison de scènes présentant une carte sur laquelle semble apparaître "la ligne en neuf pointillés", que la Chine utilise pour justifier ses revendications territoriales litigieuses en mer de Chine méridionales

Pékin revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, où d'autres pays d'Asie du Sud-Est, dont les Philippines, la Malaisie et le Vietnam, ont des prétention territoriales concurrentes. Mais après avoir visionné le film "méticuleusement", les censeurs philippins ont déclaré que la "carte caricaturale" ne représentait pas "la ligne en neuf pointillés" mais l'itinéraire du voyage imaginaire de Barbie dans le "monde réel", a expliqué la commission de censure dans un communiqué.

Flouter les pointillés

"Nous n'avons pas hésité, par le passé, à sanctionner des cinéastes, des producteurs et des distributeurs pour avoir montré "la ligne en neuf pointillés" fictive dans leurs documents", a ajouté la commission. Les censeurs ont déclaré avoir demandé au studio hollywoodien Warner Bros de "flouter" les pointillés controversés sur la carte. Dessinés "à la manière d'un enfant", ils apparaissent à plusieurs endroits sur la carte des territoires censés représenter l'Europe, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud, l'Afrique et l'Asie, selon les censeurs. La commission n'a trouvé que huit pointillés sur la carte censée dessiner l'"Asie". Contacté par l'AFP, Warner Bros n'a pas répondu dans l'immédiat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.