Quatre raisons pour lesquelles Depardieu pourrait choisir la Russie

Ce qui était annoncé comme une blague en décembre a eu lieu : l'acteur a obtenu jeudi la citoyenneté et un passeport russes. Francetv info fait l'inventaire de ce qui le lie à ce pays.

Gérard Depardieu et Vladimir Poutine en 2010, lors d\'un gala de bienfaisance à Saint-Pétersbourg (Russie). 
Gérard Depardieu et Vladimir Poutine en 2010, lors d'un gala de bienfaisance à Saint-Pétersbourg (Russie).  (ALEXEI NIKOLSKY / RIA-NOVOSTI)

Gérard Depardieu peut maintenant jeter son passeport français s'il le souhaite. Vladimir Poutine, président de la fédération de Russie, lui en a offert un neuf, jeudi 3 janvier. Une exception possible grâce à l'article 89 de la Constitution russe, qui permet au président d'intervenir dans les questions de citoyenneté et d'asile politique. En fin de journée, Gérard Depardieu n'avait pas encore réagi à cette annonce de Vladimir Poutine.

D'après Le Figaro, l'agent de l'acteur dément que celui-ci ait demandé la citoyenneté russe. Pourtant, selon Le Monde, Gérard Depardieu avait clamé en public à la mi-décembre pouvoir compter sur trois pays pour obtenir une nouvelle nationalité : la Belgique, le Monténégro et la Russie. 

La star va devoir préparer une réponse officielle car le président de la Commission des naturalisations en Belgique, où il compte s'installer, a prévenu : "L'annonce de M. Poutine rend la situation plus complexe." "S'il acceptait la citoyenneté russe, [Gérard Depardieu] pourrait toujours faire une demande en Belgique, mais nous l'examinerions différemment. Il faudrait qu'il nous dise clairement quels sont ses projets, s'il entend résider et développer ses activités dans notre pays", a-t-il précisé.

Mais pourquoi l'acteur français pourrait-il choisir la Russie ?

1Il est ami avec Vladimir Poutine

En 2010 déjà, Gérard Depardieu applaudissait Vladimir Poutine, alors Premier ministre, pendant qu'il entonnait l'air de Blueberry Hill, lors d'un concert de bienfaisance à Saint-Pétersbourg. Un gala au cours duquel les deux hommes avaient posé ensemble. 

"Nous avons des relations amicales, avait souligné Vladimir Poutine le 19 décembre dernier. Si Gérard veut vraiment avoir un permis de séjour ou un passeport russe, c'est une affaire réglée, et de manière positive." Chose dite, chose faite. Une amitié controversée qu'avait défendue Gérard Depardieu dans Ouest-France en octobre : "Je suis aussi ami avec plein d'autres personnalités qui gouvernent. Je ne suis pas que l'ami des dictateurs, comme certains le disent."

2L'impôt sur le revenu y est plus avantageux

Côté fiscalité, la Russie présente un gros avantage pour Gérard Depardieu : l'impôt sur le revenu est de 13% pour tous, ce qui contribue à attirer le milieu des affaires. Dmitri Medvedev, le Premier ministre, avait réitéré en décembre l'invitation faite à l'acteur de s'installer en Russie. Il lui avait assuré qu'il ne risquait pas d'augmentation d'impôts.

3Il est très célèbre en Russie

"Cette promesse [d'accorder la citoyenneté] était fondée sur l'importante contribution de Depardieu à la culture nationale et au cinéma", a détaillé jeudi 3 janvier le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov.

En effet, Gérard Depardieu a interprété en 2011 le mystique Raspoutine dans une production franco-russe, diffusée sur France 3. Il apparaît régulièrement dans diverses publicités, notamment pour la banque Sovietski, pour une marque de ketchup et pour le grand magasin d'épicerie fine Eliseevski

4C'est un amoureux de la culture russe

Fan de la culture russe, en particulier de l'œuvre de Dostoïevski, Gérard Depardieu assiste régulièrement à des galas et évènements mondains en Russie. Il a notamment été membre du jury du festival du film de Moscou. 

Mais l'acteur a aussi participé à des évènements plus controversés. En octobre dernier, il s'est ainsi affiché aux côtés de Ramzan Kadyrov, président de la Tchétchénie accusé de nombreuses violations des droits de l'homme, en lui portant un toast lors de sa fête d'anniversaire à Grozny.