Un directeur de casting promet une "carrière morte" à l'actrice Adèle Haenel après son départ précipité des César

Olivier Carbone a publié, mardi sur Facebook, un message condamnant violemment le comportement de la comédienne, qui avait quitté la cérémonie des César après la récompense attribuée à Roman Polanski.

L\'actrice Adèle Haenel lors de la 45e cérémonie des César, à Paris, le 28 février 2020.
L'actrice Adèle Haenel lors de la 45e cérémonie des César, à Paris, le 28 février 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

"TU FOUS LA GERBE !" Son message initial était presque uniquement écrit en lettres capitales. Le directeur de casting Olivier Carbone a publié, mardi 3 mars sur Facebook, un message particulièrement violent à l'égard de l'actrice Adèle Haenel. Le motif de sa colère : le départ retentissant et précipité de la comédienne pendant la cérémonie des César lorsque Roman Polanski a reçu le prix de la meilleure réalisation pour le film J'accuse.

"VU MES RETOURS HAËNEL VA AVOIR UNE BONNE SURPRISE TRÈS PROCHAINEMENT AVEC UNE BONNE OMERTA CARRIÈRE MORTE BIEN MÉRITÉE QUI LUI PEND AU NEZ !", a prévenu Olivier Carbone. Une journaliste a publié sur Twitter des captures de ce texte.

Message supprimé mercredi après-midi

Dans son texte, il remercie également Lambert Wilson pour ses propos condamnant l'attitude d'Adèle Haenel. Olivier Carbone vise également Florence Foresti, qui était la maîtresse de cérémonie, et dénonce son "LYNCHAGE INACCEPTABLE".

Des internautes ont fait remarquer que la publication avait été modifiée à de nombreuses reprises par son auteur, jusqu'à changer complètement de ton.

Dans la dernière version du message, les insultes avaient disparu. La publication a fini par être supprimée, mercredi après-midi.

Olivier Carbone était présenté par Le Parisien, en 2010, comme "l'un des directeurs de casting les plus prisés" du cinéma français. Il a notamment été le directeur de casting de plusieurs films français notables comme La Môme. Sollicité par plusieurs médias comme Libération et L'Obs, Olivier Carbone n'a pas souhaité s'exprimer.