César : l'actrice Adèle Haenel quitte la cérémonie après la récompense de la meilleure réalisation attribuée à Roman Polanski pour "J'accuse"

L'actrice, devenue une figure du nouvel élan de mouvement #MeToo en France, avait déjà dénoncé les 12 nominations de Roman Polanski, accusé de viol sur mineurs. 

Adèle Haenel, le 28 février 2020, lors de la 45e cérémonie des César.
Adèle Haenel, le 28 février 2020, lors de la 45e cérémonie des César. (CHRISTOPHE ENA / AP / SIPA)

Une cérémonie entachée par les violences sexuelles dans le cinéma. L'attribution du César de la meilleure réalisation à Roman Polanksi, malgré les accusations d'agressions sexuelles, a suscité la colère d'Adèle Haenel qui a quitté la cérémonie, vendredi 28 février. "C'est la honte ! C'est la honte !", s'est exclamée l'actrice en s'éclipsant. Plusieurs autres participants ont eux aussi quitté la salle. 

>> Découvrez le palmarès complet de la 45e cérémonie des Césars

L'actrice du Portrait de la jeune fille en feu est devenue une figure du nouvel élan de mouvement #MeToo en France depuis qu'elle a accusé le réalisateur Christophe Ruggia de l'avoir agressé sexuellement quand elle était adolescente. Avant la cérémonie, elle avait pris la parole pour dénoncer les 12 nominations de Roman Polanski, pourtant accusé de viols sur mineurs. 

La maîtresse de cérémonie, Florence Foresti, n'est pas revenue sur scène après l'annonce du prix à Roman Polanski. Peu de temps après, elle a posté sur son compte Instagram un message affichant le mot "écœurée", en lettres majuscules sur fond noir.

  
   (FLORENCE FORESTI / INSTAGRAM)

Roman Polanski, qui dément ces accusations, et toute l'équipe de son film avaient décidé de ne pas se rendre à la cérémonie. Au total, J'accuse a décroché trois prix : le César de la meilleure réalisation, des meilleurs costumes et de la meilleure adaptation.