Cet article date de plus d'un an.

César 2023 : la cérémonie brièvement interrompue par une militante écologiste de "Dernière rénovation"

Le diffuseur, Canal+, a choisi de couper pendant environ une minute la diffusion de la 48e cérémonie de remise de prix du cinéma français.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une militante écologiste sur la scène de l'Olympia, à Paris, lors des César 2023, le 24 février 2023. (BERTRAND GUAY / AFP)

La 48e cérémonie des César a été brièvement interrompue, vendredi 24 février, par l'irruption sur la scène parisienne de l'Olympia, d'une militante écologiste. L'activiste, rapidement évacuée par la sécurité, portait un tee-shirt sur lequel était affiché le slogan "We have 761 days left" ("Il nous reste 761 jours") et l'adresse du site internet du groupe de militants écologistes "Dernière rénovation", qui a rapidement revendiqué cette action.

>> César 2023 : suivez la 48e cérémonie de remise des prix du cinéma français

La chaîne Canal+, diffuseur de la cérémonie, a très vite interrompu la retransmission pour afficher une bande-annonce et le message suivant : "La 48e cérémonie des César a été interrompue à la suite d'un incident. Veuillez nous en excuser, nous mettons tout en œuvre pour reprendre la diffusion au plus vite." La diffusion de la cérémonie a repris environ une minute plus tard.

Une référence au dernier rapport du Giec

Dans ses messages de revendication sur Twitter, "Dernière rénovation" évoque l'urgence écologique et notamment la sécheresse hivernale pour justifier son action. "Il est temps d'ouvrir les yeux sur la catastrophe en cours et de se lever contre une élite au pouvoir qui nous pousse au bord du précipice. Notre responsabilité collective est d'agir pour nous sauver. Nos gouvernants ne le feront pas, ils l'ont démontré", défend l'organisation, qui milite particulièrement pour la rénovation énergétique des logements.

Le collectif, fondé début 2022, est notamment connu pour d'autres actions comme celle d'avoir interrompu une étape du Tour de France l'été dernier, ou bien encore Roland-Garros. Plus récemment, les membres du collectif ont aspergé de peinture orange les façades de plusieurs ministères.

Le slogan affiché par la militante écologiste ("Il nous reste 761 jours") fait référence au dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Ces scientifiques ont calculé qu'il fallait que nos émissions de gaz à effet de serre, produites par notre consommation de charbon, de pétrole et de gaz, plafonnent avant 2025 au plus tard pour limiter le réchauffement climatique à +1,5°C, l'objectif le plus ambitieux de l'accord de Paris. Ce chiffre de 761 jours fait référence à cette date.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.