César 2020 : un palmarès polémique

Une cérémonie particulière s'est déroulée le vendredi 28 février, salle Pleyel à Paris. Après un César attribué à Roman Polanski, l'actrice Adèle Haenel et l'animatrice de la soirée Florence Foresti ont quitté la salle.

franceinfo

Le César 2020 de la meilleure réalisation, attribué à Roman Polanski, est la récompense qui a déclenché la tempête. Immédiatement, l'actrice Adèle Haenel a quitté la salle. Ce César attribué à Roman Polanski, accusé de viol sur mineur, est une "honte" selon la comédienne victime d'agression sexuelle. Florence Foresti, maîtresse de cérémonie, s'est quant à elle fendue d'un "écœurée" sur son compte Instagram.

"Je n'ai pas réussi à dormir de la nuit"

Toute la soirée a été tendue. A l'intérieur comme à l'extérieur. L'acteur Jean-Pierre Darroussin va même jusqu'à renoncer de prononcer le nom du réalisateur. Et la polémique n'est toujours pas retombée. "J'aurais dû quitter la salle. On aurait dû quitter la salle. Je n'ai pas réussi à dormir de la nuit", a lancé l'actrice Sara Forestier sur les réseaux sociaux. En marge de la polémique, le film "Les Misérables" est le grand gagnant de la soirée, avec quatre César.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'actrice Adèle Haenel, à l\'affiche du Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, arrive aux César.
L'actrice Adèle Haenel, à l'affiche du Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, arrive aux César. (THOMAS SAMSON / AFP)