Légion d'honneur : peut-on la retirer ?

En plein scandale de harcèlement sexuel, Harvey Weinstein devrait perdre sa Légion d'honneur sur décision d'Emmanuel Macron. D'autres cas pourraient être à l'étude.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Harvey Weinstein arborant sa médaille de chevalier de la Légion d'honneur, remise par Nicolas Sarkozy en 2012 : un privilège qui lui sera bientôt retiré par Emmanuel Macron. Dans quels cas peut-on retirer une Légion d'honneur ? C'est en théorie automatique en cas de condamnation à une peine d'au moins un an de prison ferme. Ce fut le cas de Maurice Papon, destitué de ses décorations après sa peine de dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crime contre l'Humanité. Pour les étrangers, un simple décret du président de la République suffit pour retirer cette décoration. Le styliste John Galiano en a fait les frais après son licenciement de la maison Dior pour injures racistes et antisémites. Même décision concernant Lance Armstrong, destitué de ses sept titres du Tour de France, pour dopage.

D'autres destitutions à venir ?

On peut être suspendu de la Légion d'honneur, ou extrait en cas de blâme. Le cas le plus dur est le retrait définitif. Le cas Weinstein ouvre la voie à un mouvement plus large : une pétition demande le retrait de la Légion d'honneur à Bachar Al-Assad, décoré par Jacques Chirac lors d'une réception à l'Élysée en 2001.

Le JT
Les autres sujets du JT
Harvey Weinstein, en compagnie de son épouse, quitte le palais de l\'Elysée après avoir reçu la Légion d\'honneur, le 7 mars 2012.
Harvey Weinstein, en compagnie de son épouse, quitte le palais de l'Elysée après avoir reçu la Légion d'honneur, le 7 mars 2012. (ERIC FEFERBERG / AFP)