Photographie : "Shooting Covid", un livre et une exposition sur les débuts de la pandémie à Mulhouse

Ces clichés de la photographe Catherine Kohler retracent les trois premiers mois de la crise sanitaire. Ils sont exposés aux archives municipales de la ville de Mulhouse jusqu'au 31 mai 2022. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
"Shooting Covid", le récit photographique de Catherine Kohler à Mulhouse raconté dans un livre et une exposition   (CATHERINE KOHLER/SIPA)

Shooting Covid, le titre est éloquent et à double sens. Des mots pour exprimer la volonté première d'en finir avec le virus, mais des images aussi, pour ne pas oublier. Deux ans jour pour jour, après les premiers temps du Covid qui ont marqué à tout jamais la mémoire des Mulhousiens, la photographe de presse Catherine Kohler expose ses clichés pour témoigner de cette période exceptionnelle. Un livre accompagne cette exposition visible jusqu'au 31 mai 2022 aux archives municipales. 

Une source historique de la mémoire collective

"J’aime prendre mon temps. Errer. Me perdre. Regarder pour m’imprégner. La rue est un spectacle qui se déroule devant mes yeux" : c'est avec ces quelques mots que Catherine Kohler présente son travail sur son site internet. Une approche presque contemplative qui a explosé en vol en février 2020. Nous sommes à Mulhouse et le spectacle vire au cauchemar. La préfecture du Haut-Rhin devient l'épicentre de la maladie. La mort est omniprésente, les urgences sont saturées, la peur rôde. Dès lors, Catherine Kohler, photographe indépendante installée à Mulhouse, prend son appareil photo et capte sans relâche le quotidien d'une ville en sursis pour l'agence Sipa. 

L'hôpital militaire monté sur le parking du centre hospitalier de Mulhouse en mars 2020 (CATHERINE KOHLER/SIPA)

Autant de clichés publiés dans la presse et sur les réseaux sociaux qui frappent David Bourgeois, alors archiviste à la Ville de Mulhouse. Il voit en eux "une source historique de premier ordre". Il décide de contacter la photographe qui n'hésite pas à faire don de 400 clichés. "J'avais envie que l'on garde une trace. Les gens ont tous envie de passer à autre chose mais j'aimerais vraiment qu'on garde souvenir de ce qui s'est passé", raconte-t-elle. Certains ne sont pas près d'oublier, et pour cause. Ce jour-là, dans les allées des Archives municipales, Robert Muller, rescapé du Covid : "J'étais pendant 43 jours sous la tente des militaires dans le coma. Il faut s'en souvenir et pour moi c'est un retour à la vie", confie-t-il. 

Trente clichés composent cette exposition. Certaines photos restent à l'abri des regards, car trop choquantes, comme celles du crématorium saturé. 

Drames et petits bonheurs

Auprès des soignants, des militaires mais aussi des habitants, Catherine Kholer suit durant trois longs mois le quotidien des Mulhousiens. Un regard au plus proche de la réalité funeste mais sans aucun voyeurisme. On y voit cet hôpital militaire se monter en quelques jours au pied du centre hospitalier ou encore ces hommes vêtus d'une combinaison intégrale en train de désinfecter les rues.

Scènes de guerre dans la ville désertée où seules les sirènes des ambulances brisent le silence. Et puis aussi, le déclencheur de l'appareil de Catherine Kohler. Car pour la photographe, il ne faut pas cesser de témoigner. Pour la postérité d'abord, mais également pour exorciser cette période inédite, où drames et petits bonheurs ont cohabité, comme ici, la nuit venue. "Je me dis : je vais faire des photos des gens qui sont chaque soir à 20h sur leur balcon, pour montrer qu'ils sont encore là, qu'ils sont en vie et qu'ils soutiennent le personnel soignant sur le front 24h sur 24. C'était un moment hyper chouette à photographier", se souvient-elle. 

Les Mulhousiens à leur balcon lors de la première vague de Covid 19 en mars 2020 (CATHERINE KOHLER/SIPA)

Deux ans ont passé et Catherine Kohler a rassemblé tous ces moments de vie dans un livre264 pages rythmées chronologiquement par 170 clichés, majoritairement en noir et blanc, et des textes co-écrits avec la journaliste-éditrice Laura Peinchina.

"Shooting Covid"- Exposition de Catherine Kohler aux Archives Municipales de Mulhouse jusqu'au 31 mai 2022. Du lundi au vendredi : de 14h à 17h. Le mardi : de 9h30 à 11h30 et de 14h à 17h.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.