Reportage "On s'y croirait" : une exposition consacrée au Titanic séduit les plus jeunes, 111 ans après le naufrage du paquebot

Article rédigé par franceinfo - Louison Leroy
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'escalier principal du Titanic a été reproduit à l'identique pour une exposition à découvrir à Paris jusqu'au 10 septembre 2023. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
300 assiettes, bijoux ou encore jeux de cartes sont exposés dans cette exposition à découvrir jusqu'au 10 septembre à Paris. Certaines salles du navire ont été reconstruites à l'identique.

Une foule compacte, ce mardi 18 juillet, pour visiter une exposition consacrée au Titanic dès la première journée. Pendant deux mois à Paris, Porte de Versailles, des centaines d'objets et d'accessoires remontés de l'épave du célèbre paquebot sont présentés au public. Plusieurs salles du navire et l'iceberg ont été reconstruits à l'identique. 111 ans après le naufrage, le mythe est toujours intact et les passionnés parfois très jeunes.

>> "Vous pouvez aller chercher le collier de perles de ma mère ?" :  quand Paul-Henri Nargeolet confiait pourquoi il continuait de plonger vers l'épave du "Titanic"

Maxime et Gabriel, deux jumeaux de 5 ans commencent leur visite par une photo sur la proue du paquebot. Malgré leur jeune âge, ils ont déjà vu le film cinq fois : "Mon moment préféré, c'est quand ils sont à l'avant du bateau (et que Jack et Rose étendent les bras)". Pour le deuxième frère, le meilleur passage, c'est "quand il y a plein de morts".

Voir le grand escalier principal

Durant cette exposition, il est surtout question de vie à bord du paquebot, à travers des objets remontés des fonds marins. 300 assiettes, bijoux ou encore jeux de cartes sont exposés, mais le clou du spectacle, pour Léna, 16 ans, c'est : "L'escalier principal ! C'est vraiment impressionnant. Je suis venu à l'exposition exprès pour ça ! Il est magnifique, on s'y croirait. J'en parle comme si j'y étais parce que j'ai vu le film un nombre incalculable de fois..."

Dans cette exposition, les visiteurs peuvent notamment découvrir une immense maquette du Titanic. (LOUISON LEROY / RADIO FRANCE)

Un hommage à Paul-Henri Nargeolet

À en croire le monde dans les allées qui se presse pour toucher une reproduction de l’iceberg, l’histoire du Titanic fascine encore petits et grands plus d’un siècle après son naufrage. De quoi donner le sourire à l’explorateur américain Matthew Tulloch, présent pour l’inauguration de l’exposition, c’est lui qui a remonté de l’épave une partie des objets présentés : "Tout le monde peut imaginer ce qu'il aurait fait s'il s'était retrouvé au milieu de l'océan sur un bateau qui commence à couler".

L'iceberg qui a causé le naufrage du Titanic a été reproduit. (LOUISON LEROY / RADIO FRANCE)

Cette exposition a une saveur particulière pour celui qui est descendu à 4 reprises à 4 000 mètres de profondeur avec le chercheur Français Paul-Henri Nargeolet, disparu le mois dernier à bord du submersible "Titan" lors d’une expédition sur le Titanic : "Normalement, c'était Paul-Henri qui devait parler et devait être là pour cette exposition. En voyant ces objets, j'espère que notre contribution servira à préserver l'histoire. C'est un hommage à Paul-Henri"... 

L'exposition se poursuit jusqu'au 10 septembre de 9h à 21h, à Paris Expo, Porte de Versailles, à Paris.

Le reportage de Louison Leroy à l'exposition "Titanic" à Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.