Cet article date de plus de cinq ans.

L'antique barbe du masque funéraire de Toutankhamon rafistolée à la colle

Une couche de résine est désormais visible au niveau de la jointure entre le masque et la pièce dorée et bleue, cassée dans des circonstances peu claires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le masque en or massif du pharaon Toutankhamon, exposé en musée égyptien du Caire, avant que la barbe ne soit endommagée. (WIDMANN / TPH / SIPA)

Le masque funéraire en or massif du pharaon Toutankhamon a subi un grave dommage. La barbe de ce portrait, considéré comme l'une des pièces archéologiques les plus précieuses au monde, a été cassée puis recollée de façon grossière au musée égyptien du Caire, selon l'agence Associated Press (AP) reprise par le New York Times (en anglais), mercredi 21 janvier.

Le site Al-Araby Al-Jadeed a partagé sur Twitter une photo des dégâts. Une couche de colle est nettement visible entre le menton et la barbe. Pourtant, il précise que la lumière est tamisée dans la salle où est exposé le masque.

Les circonstances de l'accident demeurent floues. Certains disent que la barbe, de trois mille ans d'âge, se serait détachée d'elle-même au fil du temps. D'autres affirment que le masque, découvert en 1922 par l'archéologue britannique Howard Carter, a été endommagé lors d'une opération de nettoyage. Un responsable du musée a confirmé cette version auprès du Guardian, sous couvert d'anonymat. "Le problème est qu'ils ont essayé de réparer cela en une demi-heure alors que cela aura pu leur prendre des jours", a-t-il ajouté.

Le directeur du musée minimise

Une chose est donc certaine : la barbe n'aurait jamais dû être recollée de cette façon. "Le masque aurait dû être amené au plus vite au laboratoire de conservation, mais ils étaient pressés de l'exposer et ont choisi d'utiliser un matériau qui sèche rapidement. Maintenant, on aperçoit une couche de jaune transparent", a estimé un ancien conservateur.

De son côté, le directeur du musée minimise. Selon lui, "le masque est dans un bon état de préservation mais il y a clairement du matériel adhésif qui est très visible". Un comité d'experts est chargé de faire toute la lumière sur cette affaire et de remettre un rapport.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.