Art contemporain : la Fiac ouvre ses portes

La Foire nationale d'art contemporain, la Fiac, débute au Grand et au Petit Palais de Paris jusqu'au dimanche 23 octobre.

France 3

C'est sûr qu'ils n'ont jamais vu une oeuvre d'art pareil. Une sculpture de résine si troublante qu'on se demande si c'est du faux ou du vrai. Jusqu'au dimanche 23 octobre, le Grand Palais, c'est un peu le lieu de toutes les découvertes. Ou pas. Et ici, à la Fiac, la Foire nationale d'art contemporain, on peut même faire financièrement le grand écart entre ce tableau de Pierre Soulages, qui coûte 1,2 million d'euros et une boîte de vache qui rit, prix de l'oeuvre d'art : cinq euros. 

Privatisation de l'espace entre le Grand et le Petit Palais 

Tous les ans, la Fiac attire de plus en plus de monde, 75 000 visiteurs l'année dernière. Plus encore cette année, on l'espère avec cette privatisation de l'espace entre le Grand et le Petit Palais. Depuis l'ouverture de la Fiac, on rentre donc gratuitement au Petit Palais pour admirer ces sculptures. Et il y en a pour tous les goûts comme ce mini-appartement en tissu polyester rose transparent ou des œuvres plus contestées comme cet échafaudage qui déclenche des réactions épidermiques.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Paris, le 19 octobre : la 43e Fiac, la foire internationale d\'art contemporain, au Grand Palais.
Paris, le 19 octobre : la 43e Fiac, la foire internationale d'art contemporain, au Grand Palais. (MAXPPP)