A Paris, au cœur de la Villette, vivez l'expérience "Jam Capsule" : cinq expositions immersives pour tous les goûts

À la Villette, "Jam Capsule" présente cinq belles expériences immersives bien différentes. Des peintres flamands au Japon en passant par l'opéra et le rechauffement climatique. À découvrir à Paris jusqu'au 12 septembre, puis en régions. 

Dans le cadre du projet Jam Capsule à la Villette, Legacy de Yann Arthus-Bertrand interpelle sur l\'ugence climatique. 
Dans le cadre du projet Jam Capsule à la Villette, Legacy de Yann Arthus-Bertrand interpelle sur l'ugence climatique.  (FRANCEINFO CULTURE / Marine Langlois)

"Depuis plus de 40 ans…" La voix du photographe, reporter et réalisateur Yann Arthus-Bertrand résonne dans la salle. Il alerte le spectateur sur les dangers du réchauffement climatique, l’augmentation des émissions de gaz à effets de serre, la chute de la biodiversité… Bref, notre planète va mal, ce qu’il nous explique pendant 45 minutes. Au cœur de la Villette, se cache cette expérience pas comme les autres. Bienvenue dans Jam Capsule : un dispositif scénographique immersif installé dans la Grande Halle de la Villette depuis le 23 juin.

La Villette

Une résidence d'artistes

Une surface blanche de 2 500 mètres carrés, des vidéos, images et textes projetés sur le sol et les murs, un dispositif sonore spatialisé… Le projet Jam Capsule s’est créé en juin 2020. "L’idée derrière le Jam Project est de mettre en place une collaboration artistique dans un environnement contraint, explique le président de Jam Capsule, Philippe Ligot. Nous avons mis ce dispositif immersif à la disposition des artistes. C’est un format constant en taille, pour pouvoir faire tourner plus facilement chaque création."

Yann Arthus-Bertrand et sa capsule Legacy ne sont pas les seuls à participer à cette résidence d’artistes en mouvement. Tom Volf présente Maria by Callasl’expérience et Jardins Mystiques, promenade dans les chefs-d’œuvre des peintres flamands, la 3e Scène de L’Opéra national de Paris est derrière La scène infinie et pour finir Pierre Goismier et Gedeon Programmes ont créé Japon, un autre regard. Pour Philippe Ligot, "la difficulté n’était pas de trouver des artistes mais d’en trouver des disponibles qui n’ont pas lâché pendant le coronavirus".   

L\'expérience immersive Jam Capsule, à la Villette, présente Legacy, imaginé par Yann Arthus-Bertrand. 
L'expérience immersive Jam Capsule, à la Villette, présente Legacy, imaginé par Yann Arthus-Bertrand.  (FRANCEINFO CULTURE / Marine Langlois)

Dans Legacy, tout commence à l’heure zéro. Projetées sur le sol, les minutes s'écoulent alors que la Terre, cette boule rocheuse de lave, prend lentement la forme que nous connaissons. Sur les toiles qui les entourent, les spectateurs observent de magnifiques vidéos de paysages : glaciers, jungles, déserts… Le paradis se transforme rapidement en cauchemar avec le risque d’extinction d’un million d’espèces. Sur le sol, on peut lire des informations chiffrées sur les religions, les ressources, la pollution. Si le propos de Yann Arthus-Bertrand est loin d’être nouveau (l'urgence climatique), le dispositif scénographique le rend plus fort.

Un projet éclectique 

Changement d’ambiance avec Maria by Callas. Adieu la nature, bienvenue à l’opéra. Le sol est moins utilisé dans cette capsule. Tom Volf donne à voir des images d’archives de la célèbre cantatrice. Dans ses anciennes interviews, elle aborde sa passion pour le chant mais aussi le scandale de son histoire d'amour avec le milliardaire Aristote Onassis qui la quitta pour Jackie Kennedy. Les moments les plus émouvants restent les prestations de Maria Callas, pendant lesquelles les spectateurs peuvent s’allonger sur le sol et se laisser emporter quand la chanteuse entame Carmen. L’amour est enfant de bohème…  

Maria by Callas, dans le cadre du projet Jam Capsule à la Villette, plonge dans la vie de la célèbre cantatrice. 
Maria by Callas, dans le cadre du projet Jam Capsule à la Villette, plonge dans la vie de la célèbre cantatrice.  (FRANCEINFO CULTURE / Marine Langlois)

"Le projet est très éclectique", affirme Philippe Ligot. Chaque artiste peut utiliser l’espace mis à disposition à sa guise, les cinq capsules de 45 minutes chacune, sont complètement différentes. "Nous avons des contenus plus populaires qui fonctionnent bien avec le public comme le Japon et Yann Arthus-Bertrand. Mais il y a aussi des capsules plus confidentielles comme celle de l’Opéra de Paris. Certains spectateurs  peuvent venir voir Legacy par exemple, et rester pour les autres capsules par curiosité." Pour le président de Jam Capsule, le plus important dans cette expérience immersive est de donner matière à penser. "Je ne voulais pas quelque chose de simplement beau mais aussi de sérieux et rigoureux pour que la forme ne prenne l’avant sur le contenu."    

Jam Capsule arrive à combiner brillamment le fond et la forme. Les cinq capsules devraient bientôt sillonner les régions. En avril prochain, cinq autres prendront place à la Villette. "Pour cette édition, on a monté le projet en trois mois. On sait qu’on peut faire encore mieux", affirme Philippe Ligot. Rendez-vous l’année prochaine pour découvrir cette nouvelle édition, qui traitera entre autres, de la diversité et de l’égalité hommes-femmes. En attendant, Jam Capsule est dans la Grande Halle de la Villette jusqu’au 12 septembre.    

Pour réserver et en savoir plus : https://www.jamcapsule.fr/