André Glucksmann est mort à 78 ans

Le philosophe engagé mais pas dogmatique s'était bbatu contre l'idéologie soviétique et pour els droits de l'Homme.

France 3

En 2007, il dénonçait encore avec vigueur "le crime d'indifférence", ce "crime fantastique qui a permis le fascisme, qui a permis le communisme, et qui permet les massacres d'aujourd'hui". André Glucksmann exprimait haut et fort ses indignations, une figure atypique parmi les intellectuels. Il est décédé dans la nuit du 9 au 10 novembre

De mai 68 aux nouveaux philosophes

Militant maoïste, un des meneurs de mai 69, il s'était ensuite écarté du marxisme, dénonçant l'idéologie soviétique à travers le goulag.
Associé aux nouveaux philosophes, il dénonça la tragédie des boat-people, fuyant le Viêt-Nam communiste, et à travers eux, toute l'idéologie soviétique. Au fil des années, son combat se sera déplacé vers la défense des droits de l'homme. Un homme de gauche mais pas dogmatique qui n'hésita pas à soutenir Nicolas Sarkozy en 2007. Pour toujours savoir se remettre en caus

Le JT
Les autres sujets du JT
Le philosophe André Glucksmann lors d\'une conférence à Prague (République tchèque), le 14 octobre 2008.
Le philosophe André Glucksmann lors d'une conférence à Prague (République tchèque), le 14 octobre 2008. (MICHAL CIZEK / AFP)