Cet article date de plus d'un an.

Finale de la Coupe du monde : les larmes coulent sur les visages des supporters tricolores

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Finale de la Coupe du monde : les larmes coulent sur les visages des supporters tricolores
Article rédigé par France 2 - M. Boisseau, T. Maillet, M. Beaudouin, B. Six, C. Pain, K. Cassuto, J. Wild, L. Pekez, C. Sinz, J. Jonas, C. Blondiaux, A. François-Poncet, France TV Londres, A. Lopez
France Télévisions
France 2
Après la défaite de l’équipe de France, dimanche 18 décembre, face à l’Argentine en finale de la Coupe du monde, il semble difficile de consoler les fans des Bleus, qui ont vécu un grand huit émotionnel.

Comme les joueurs de l’équipe de France, son public a eu le mérite d’y croire jusqu'au bout, dimanche 18 décembre, lors de la finale du Mondial face à l'Argentine. Entre la France et la troisième étoile, c’est un rendez-vous manqué après une rencontre remarquable. De Nice (Alpes-Maritimes), à Paris, les supporters des Bleus ont soutenu leurs joueurs. Mais quelques minutes après le coup d’envoi, les visages se crispent au vu de la nette domination des Argentins.

L’espoir, puis la tristesse

À la mi-temps, le score est de deux à zéro pour l’Albiceleste. Les mines sont plus fermées qu’au moment des hymnes. “Ils en ont mis deux en première mi-temps, on va en mettre trois en deuxième. La troisième [étoile], on va la chercher, on y croit”, lance un homme. À 10 minutes de la fin de la rencontre, un doublé de Mbappé redonne espoir aux fans. Après cela, ambiance phénoménale dans son club de Bondy (Seine-Saint-Denis), là où il a grandi. Et lors de la prolongation, le messie en bleu redonne espoir en égalisant à nouveau : 3-3. En une seconde, les supporters de France passent du rire aux larmes lorsqu’à l’issue des tirs aux buts les rêves sont brisés. "Malheureusement, cela rappelle 2006, (...) mais on peut être très fiers”, lance un homme. Cet après-midi la France est passée par tous les états.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.