Coupe du monde de football : Les Pays-Bas face à leur bourreau, l'Australie pour tuer le suspense... Les matchs au programme de jeudi

Trois rencontres sont au programme de jeudi, avec une opposition entre les deux finalistes de la dernière Coupe du monde et l'Australie, co-hôte de la compétition, qui peut assurer sa qualification en phase finale.
Article rédigé par franceinfo: sport, Lucien Chapotte
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'attaquante australienne Caitlin Foord et la jeune buteuse des Etats-Unis Sophia Smith. (AFP)

Suite de la deuxième journée de la Coupe du monde 2023, et premières qualifications en vue dans les groupes B et E, jeudi 27 juillet. Il faudra être bien matinal pour assister à la rencontre majeure de ce début de tournoi entre les Etats-Unis et les Pays-bas, finalistes de la Coupe du monde 2019. Un match qui pourrait voir l'une des deux équipes décrocher son ticket pour les huitièmes de finale. Un précieux sésame que tentera aussi d'aller chercher l'Australie, à domicile.

3h00 : Etats-Unis-Pays-Bas (France 2)

C'est probablement le match le plus attendu de ces phases de poules. Les Oranje retrouvent les Etats-Unis, qui avaient été leur bourreau en finale du Mondial 2019 (2-0), pour une opposition au sommet du groupe E.

Après une entrée en lice tout en gestion face au Vietnam (3-0), la Team USA veut envoyer un message fort à la concurrence. En dépit des nombreuses absences touchant son effectif, dont l'habituelle capitaine Becky Sauerbrunn ou la Lyonnaise Catarina Macari, Vlatko Andonovski peut compter sur ses jeunes pousses pour assurer l'héritage. À l’instar de Sophia Smith, 22 ans, qui a démarré la compétition sur les chapeaux de roues, en inscrivant un doublé pour son premier match de Coupe du monde.

Dans le camp néerlandais, la dynamique est également positive, après avoir dominé le Portugal d'entrée de jeu (1-0). Malgré l'absence de Vivianne Miedema, meilleure buteuse de l'histoire de la sélection, l'équipe d'Andries Jonker n'avait pas eu à trop forcer son talent pour venir à bout de la Seleção, mais a fait montre d'un certain manque de réalisme devant le but. Seule ombre au tableau, la présence de l'attaquante Lineth Beerensteyn est encore incertaine, suite à sa blessure en fin de match dimanche dernier.

9h30 : Portugal-Vietnam (M6)

À l'ombre des deux mastodontes du groupe E, le Portugal et le Vietnam viseront le premier succès de leur histoire en Coupe du monde. Sur le papier, la sélection de Francisco Neto semble favorite, après avoir fait mieux que résister face aux Pays-Bas (1-0).

La formation vietnamienne ne sera pas non plus à sous-estimer, car si les cinq dernières sorties de Dug Chung Mai et ses joueuses se sont soldées par autant de défaites, The Golden Girls ont été proches de surprendre l'Allemagne (2-1), finaliste de l'Euro 2022. En bref, cette rencontre opposera deux équipes qui n'auront rien à perdre, la promesse d'un beau spectacle.

12h00 : Australie-Nigeria (M6)

Confirmer pour garder la tête du groupe B et se qualifier. À n’en pas douter, ce sera le mot d'ordre que Tony Gustafsson fera passer à ses joueuses avant leur opposition face au Nigeria. Victorieuses d'une robuste équipe irlandaise (1-0) lors de leur match d'ouverture, les Matildas avaient bénéficié du soutien massif de leur public.

Les encouragements du Lang Park de Brisbane (Australie) ne seront pas de trop, car la mission s'annonce difficile face aux Super Falcons, 11 fois championne d'Afrique, et qui ont réussi à tenir tête aux championnes olympiques canadiennes (0-0) lors de leur premier match. D'autant plus que la star australienne Sam Kerr sera toujours indisponible, au contraire de la star d'en face, Asisat Oshoala. Muette face au Canada, l'attaquante de Barcelone aura à cœur de débloquer son compteur dans la compétition pour alimenter le rêve de rééditer l'exploit de 2019, où les Nigérianes avaient atteint les huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.