Coupe du monde 2022 : Sepp Blatter entendu comme témoin par les enquêteurs français dans l'attribution du Mondial au Qatar

À moins d'un an du début de la Coupe du monde 2022 au Qatar, la justice française poursuit son enquête sur les conditions de son attribution.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sepp Blatter en conférence de presse, à Zurich (Suisse), le 21 décembre 2015.  (MICHELE LIMINA / AFP)

Le choix du Qatar continue d'interroger. Sepp Blatter, ancien président de la Fédération internationale de football (Fifa), a été entendu par les enquêteurs français jeudi 25 et vendredi 26 novembre à Zurich (Suisse) dans le cadre de l'attribution controversée du Mondial 2022 au Qatar, a appris l'AFP auprès de la police, confirmant une information du Monde.

Sepp Blatter a été entendu comme "témoin" par les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF) dans les locaux du ministère public de la conférédation helvétique (MPC), dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en France par le parquet national financier (PNF).

Trois ans d'enquête préliminaire avant les investigations

La justice française enquête depuis plusieurs années sur le sujet. Une enquête préliminaire avait été menée pendant trois ans par le parquet national financier, qui avait ensuite confié en 2019 les investigations à un juge d'instruction, pour "corruption active et passive", "recel" et "blanchiment".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.