Coupe du monde 2022 : les matchs des Bleus boostent les paris en ligne en France, légèrement plus élevés qu'en 2018

Les compétitions internationales comme les Coupes du monde sont primordiales pour les sites de paris sportifs qui savent en tirer profit. En 2018, le Mondial en Russie avait généré près de 700 millions d'euros de mises en France.

Article rédigé par
Luc Chemla - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pour le match France-Australie, 15 millions d'euros de mises ont été enregistrées en ligne en France, selon l'Autorité nationale des jeux. Photo d'illustration. (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)

"Dès que la France joue, on est sur des records de paris", confie samedi 26 novembre à franceinfo le directeur général adjoint de la Française des jeux (FDJ) Patrick Buffard. Rien que pour l'entrée en lice des Bleus dans la Coupe du monde 2022, mardi 22 novembre face à l'Australie, 15 millions d'euros de mises ont été enregistrées en ligne en France, a appris franceinfo auprès de l'Autorité nationale des jeux (ANJ).

VIDÉO >> "Pigeon", "big fish", "VIP" : comment des sites de paris sportifs fichent et incitent les utilisateurs à jouer (et perdre) beaucoup

Sur le site Parions sport de la FDJ, c'est "à peu près le double de la moyenne des autres matchs" qui a été misé pour ce premier match de l'équipe de France, estime Patrick Buffard. De nombreux nouveaux parieurs participent à cet élan. "Ils sont pris par la fièvre de la manifestation exceptionnelle alors qu'ils n'avaient jamais parié avant", remarque la présidente de l'ANJ Isabelle Falque-Pierrotin.

"Un accompagnement publicitaire important"

Tous les quatre ans, les Coupes du monde sont évidemment primordiales pour les sites de paris sportifs qui savent en tirer profit. "Un évènement d'importance internationale comme la Coupe du monde cristallise l'intérêt des parieurs", explique Isabelle Falque-Pierrotin. Cet intérêt est constamment relancé par un accompagnement publicitaire important."

"Il y a tout un écosystème qui se met en marche et qui est évidemment très efficace pour attirer l'attention des joueurs."

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de l'Autorité nationale des jeux

à franceinfo

Après une vingtaine de matchs depuis le début de la compétition, "les mises sont légèrement supérieures à celles de la Coupe du monde 2018 en Russie", souligne le directeur général adjoint de la FDJ, ce que l'Autorité nationale des jeux confirme. En 2018, la Coupe du monde en Russie avait généré 690 millions d'euros de mises en France, via les réseaux de la Française des jeux et ceux des opérateurs de paris sportifs en ligne. C'était déjà plus du double que lors de l'édition 2014 au Brésil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.