Tour de France : les pavés mettent les cyclistes à l’épreuve

Publié Mis à jour
Tour de France : les pavés mettent les cyclistes à l’épreuve
FRANCE 2
Article rédigé par
G.Naboulet, O.Gardette, M.Gualandi, M.Lelièvre, S.Leleu, Y.Kadouch - France 2
France Télévisions

Le Tour de France affrontera mercredi 6 juillet les fameux pavés du Nord, entre Lille et Arenberg. C'est l'une des étapes les plus attendues et les plus redoutées aussi de ce Tour. Elle pourrait faire des dégâts.

L’enfer est, paraît-il, pavé de bonnes intentions alors des cyclistes sont venus voir et surtout rouler avant les champions sur les pavés. Pont Gibus est l’un des onze secteurs pavés du mercredi 6 juillet, à 6 km de l’arrivée. Un couple est arrivé il y a deux jours. Il y aussi beaucoup de Belges. Les 176 coureurs du Tour sont nombreux à appréhender cette journée, car les pavés du Nord, rendus célèbre par Paris-Roubaix, sont aussi des pièges parfois impossibles à éviter.

19,4 km de pavés à franchir

François Doulcier, président des Amis du Paris-Roubaix, connaît bien les pavés, des morceaux de grès de 12 à 15 cm. Ils sont pour lui à la hauteur du Tour. "Le vélo, il faut des terrains durs, de la difficulté sinon ce n'est pas intéressant. Je trouve que les pavés, c’est un terrain de jeu formidable pour les cyclistes", estime-t-il. 19,4 km de pavés attendent les coureurs. De quoi briser les rêves de certains favoris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.