Cet article date de plus d'un an.

Tour de France : c'est arrivé un 24 juillet... Cadel Evans devient le premier Australien à remporter la Grande Boucle

Chaque jour durant le Tour de France 2022, franceinfo: sport vous replonge dans l'histoire de la course.

Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'Australien Cadel Evans le 24 juillet 2011 sur les Champs-Elysées (JOEL SAGET / AFP)

Un Australien, issu du VTT, et plus vieux vainqueur de l'après-guerre à 34 ans : c'est le tour de force réussi par Cadel Evans, le 24 juillet 2011, à l'arrivée de la 98e édition de la Grande Boucle sur les Champs-Elysées. Evans n'est pourtant pas un inconnu. Il a souvent flirté avec la Petite Reine, sans jamais pourtant parvenir à la conquérir.

Deuxième du classement final en 2007 et 2008, le leader de la BMC va construire méthodiquement son succès en 2011 au cours d'une édition également marquée par les dix jours en jaune du flamboyant Thomas Voeckler et par les cinq victoires d'étapes de la fusée Mark Cavendish.

Austral gagnant 

Sans être impérial, que ce soit dans le chrono ou en altitude, Cadel Evans est le plus régulier de cette édition. Il ne commet aucune faute tactique et sait profiter des faiblesses de ses adversaires, comme celle d'Andy Schleck, son plus dangereux rival, dans le contre-la-montre final. La veille de l'arrivée à Paris, le Luxembourgeois est maillot jaune mais ne dispose que de 57 secondes d'avance sur l'Australien. Un écart qui se révélera bien insuffisant dans les rues de Grenoble, où Schleck concédera finalement 2'31 à son rival dans cet exercice. 

Cadel Evans lors du contre-la-montre autour de Grenoble le 23 juillet 2011. (PASCAL PAVANI / AFP)

Dès lors, la voie est libre jusqu'à Paris pour Cadel Evans, premier vainqueur australien du Tour, mais aussi premier vainqueur de l'hémisphère sud. A son retour au pays, à Melbourne, il est fêté comme un héros par ses compatriotes qui placent son exploit au même rang que ceux de l'équipe victorieuse de la Coupe de l'America en voile ou du tennisman Rod Laver. Homme éminemment discret, Cadel Evans a pourtant eu, grâce à ce succès en France, un impact immense sur le cyclisme en Australie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.