Cet article date de plus d'un an.

Tour de France : c'est arrivé un 22 juillet... Bernard Hinault remporte l'étape des Champs-Elysées avec le maillot jaune

Chaque jour durant le Tour de France 2022, franceinfo: sport vous replonge dans l'histoire de la course.

Article rédigé par franceinfo: sport - Louis Delvinquière
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Bernard Hinault franchit en tête la ligne d'arrivée aux Champs-Elysées lors de la 24e étape du Tour de France, le 22 juillet 1979. (AFP)

Le dimanche 22 juillet 1979, "le Blaireau", Bernard Hinault, a réalisé une prouesse rare dans l'histoire contemporaine du Tour de France. Sur la 24e et dernière étape du Tour de France entre Le Perreux-sur-Marne et Paris, le leader de la formation Renault-Gitane l'emporte au sprint après une échappée belle en compagnie du Néerlandais Joop Zoetemelk.

Au départ de l'étape, le Breton est sûr de remporter son deuxième maillot jaune avec treize minutes d'avance sur Joop Zoetemelk. Et avec six victoires dans la besace, la veille encore, au sprint, à Nogent-sur-Marne. Mais le dimanche, le "Blaireau" a autre chose en tête. Gagner, avec le maillot jaune, sur les Champs-Elysées, en solitaire.

Septième victoire d'étape sur un même Tour

Seulement voilà, il est suivi par son rival, qui lui a chipé quelques jours le maillot jaune durant ce Tour de France, Joop Zoetemelk. Les deux hommes prennent vite du champ et s'assurent que la gagne va se jouer entre les deux. Devant une foule impressionnante d'un million de personnes venue saluer son héros, Hinault savoure et pense à la gagne.

A quelques centaines de mètres de la ligne, le Néerlandais se met à la hauteur de l'homme en jaune et lui lance : "Tu as gagné le Tour, laisse-moi l'étape." C'était mal connaître le Blaireau, qui lui rétorque "Ça ne va pas, non. On se le fait à la régulière !". Pas manqué, Bernard Hinault et son maillot jaune s'envolent, seuls, vers la victoire au sprint, pour son septième succès sur cette même édition (le record étant à huit). Comme l'ultime coup de bambou d'une mainmise sur cette édition.

En 1982, lors de son quatrième Tour de France remporté, Hinault a réédité tel exploit en devançant cette fois-ci ses adversaires au sprint. Il reste, à ce jour, le dernier coureur à s'être imposé, en jaune, sur les Champs-Elysées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.