Tour de France 2023 : que se passe-t-il derrière les caméras ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Tour de France 2023 : que se passe-t-il derrière les caméras ? -
Tour de France 2023 : que se passe-t-il derrière les caméras ? Tour de France 2023 : que se passe-t-il derrière les caméras ? - (France 3)
Article rédigé par France 3 - V. Roussel, P. Juvigny, C. Varone
France Télévisions
France 3
Le 12/13 vous emmène dans les coulisses du Tour de France 2023, aux côtés de ceux qui tentent de vous faire vivre tout ça.

Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a été le centre du monde, le temps d’une journée. La cité basque a été scrutée en mondovision, lundi 3 juillet, pour l’arrivée de la troisième étape du Tour de France 2023. Filmer la Grande boucle est une mécanique de précision avec des moyens colossaux. Chaque matin, le réalisateur vérifie l’emplacement de toutes les caméras. Il y a toujours des petits problèmes. Une fois la course partie, tout se passe en régie. 

Diffusé dans 190 pays 

France Télévisions, c’est Anthony Forestier qui est à la baguette. Pendant des mois, il a écumé les routes et choisi le patrimoine à mettre en valeur. Les images font le tour du monde. 190 pays diffusent la course et admirent la France. "C’est un rendez-vous des Français avec eux-mêmes et du monde avec la France", affirme Franck Ferrand, historien et consultant pour France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.