Tour de France 2022 : une 15ème étape éprouvante sous des chaleurs extrêmes

Publié
Tour de France 2022 : une 15ème étape éprouvante sous des chaleurs extrêmes
FRANCE 3
Article rédigé par
G. Naboulet, J. Lonchampt, O. Gardette, B. Poulain, M. Gualandi, M. Bitton - France 3
France Télévisions

La journée du dimanche 17 juillet était peut-être l'étape la plus difficile du Tour de France. Les coureurs ont pédalé sous un soleil de plomb durant 200 kilomètres : 42°C au thermomètre, et plus encore sur l'asphalte.

Dimanche 17 juillet, même la chaussée a transpiré. André Bancala, coordinateur des départements de France sur le Tour, a chassé le goudron fondu, qui représente un danger de chute pour les coureurs. La route du Tour a ainsi été arrosée, faisant passer la température du goudron de 60°C à 47°C. 30 minutes avant le passage de la course, un camion a vérifié l'état du bitume.

"Même dans les descentes on transpirait, tellement il faisait chaud"

Sur 200 km, quelques centaines de mètres seulement ont été mouillés. Les coureurs aussi se sont arrosés. Des dizaines de litres d'eau ou de la glace, tout était bon pour ne pas se déshydrater. Sous 40°C, le corps peut perdre entre deux et trois litres d'eau par heure. Pour certains, ce fut une dure journée de labeur. "À la télé on dit : 'ne sortez pas, parce qu'il fait trop chaud', et nous on fait 210 km dans la chaleur. (…) même dans les descentes on transpirait, tellement il faisait chaud", confie Hugo Hofstetter, 103ème du Tour de France. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.