Tour de France 2022 : sprint massif ou bordures, un maillot jaune bien au chaud… La troisième étape en questions

Le peloton quitte les îles danoises pour le sud du pays, avec une arrivée à Sonderborg, dimanche, à deux pas de la frontière allemande.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sur la ligne, Fabio Jakobsen (à gauche) coiffe Mads Pedersen et Wout van Aert (à droite) au sprint lors de la 2e étape du Tour de France 2022, le 2 juillet 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

Au lendemain d’une étape plus calme que prévue entre Roskilde et Nyborg, le vent ayant épargné les coureurs, le peloton devrait de nouveau se jouer la gagne au sprint, dimanche 3 juillet, entre Velje et Sonderborg. A moins que les bourrasques ne se lèvent dans les 25 dernières kilomètres, comme annoncé. Avec trois difficultés de quatrième catégorie au menu, il sera sinon compliqué pour une échappée de baroudeurs d’aller au bout. Un règlement de compte entre costauds est donc à prévoir.

Quel est le profil de l’étape ?

Pour la troisième et dernière étape danoise de ce Tour de France 2022, surprise : il n'y a pas de montagne au programme. L'étape s'élance pourtant d'une des régions les plus vallonnées du Danemark, mais pas de quoi dérouter les sprinteurs avec trois difficultés de quatrième catégorie au menu, la dernière située à 59 km de l'arrivée. Le danger pourrait plutôt venir du vent, annoncé de profil dans les 25 derniers kilomètres. Si cela venait à se confirmer, des bordures pourraient cette fois éclater le peloton, et pourquoi pas piéger l'un des favoris.

Le profil de la 3e étape du Tour de France 2022. (ASO)

Quel coureur peut en profiter ?

Quand on parle de bordures, on pense tout de suite à la formation Quick-Step Alpha Vinyl, passée reine en la matière. Dans les rangs du Wolfpack, Kasper Asgreen sera d'ailleurs particulièrement motivé ce dimanche, l'étape s'élançant sur ses routes d'entraînement. Mais les autres équipes spécialistes des coups de bordure pourraient en profiter, à l'image de la formation Alpecin-Deceuninck de Mathieu van der Poel, ou d'Ineos Grenadiers.

Si le vent est absent, la victoire se jouera à nouveau entre sprinteurs. Vainqueur samedi, Fabio Jakobsen (Quick-Step Alpha Vinyl) a montré qu'il avait un sacré coup de pédale en ce début de Tour, et sera donc à surveiller de près. A priori pas menacé au classement général, Wout van Aert pourrait aussi sortir du bois pour conforter sa tunique de leader grâce aux bonifications. L'Australien Caleb Ewan, passé à côté de son sprint samedi, sera quant à lui certainement animé d'un esprit de revanche.

 Quels horaires ?

12h55 : début de la retransmission sur France 3 et france.tv
13h05 : départ fictif
13h15 : départ réel
17h20 : arrivée prévue à Sonderborg

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.