Tour de France 2021 : le courage de Nic Dlamini, arrivé à Tignes 1h24 après le vainqueur sans espoir de repêchage

Victime d'une chute dans une descente, le coureur sud-africain Nic Dlamini a tenu à franchir la ligne d'arrivée dimanche à Tignes, une heure et 24 minutes après le vainqueur.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial - Théo Gicquel - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Nicholas Dlamini (Qhubeka-Assos) à l'arrivée de la 9e étape du Tour de France 2021. (THOMAS SAMSON / AFP)

C'est une des petites histoires qui font la grandeur du Tour de France. Nic Dlamini, le coureur sud-africain de la formation Qhubeka-Assos, a franchi la ligne en dernier dimanche à Tignes. Loin, très loin de son ex-coéquipier : le vainqueur Ben O'Connor (AG2R-Citroën), arrivé... une heure et 24 minutes plus tôt. Victime d'une chute dans une descente, le premier coureur sud-africain noir de l'histoire du Tour de France, a tenu à terminer la course, même s'il savait qu'il devrait la quitter le lendemain. 

Avec près d'une heure de retard sur les délais fixés (37'20"), le jeune coureur de 25 ans a donc été déclaré hors-course, tout comme Arnaud Démare et Bryan Coquard, arrivés eux seulement quatre minutes après les délais alloués. Mais Dlamini a tenu à ne pas partir sur un abandon, finissant seul, au courage, son aventure qu'il savait terminée, aux alentours de 19h dans la grisaille et le froid glaçant à Tignes, à plus de 2000 mètres d'altitude. 

"Descendre du vélo et rejoindre le bus de l'équipe en plein milieu de la course, ce n'était pas une option"

Nic Dlamini

Qhubeka-Assos

"Pour moi la chose la plus importante était de ne pas m'arrêter, de ne pas abandonner et d'aller jusqu'à la ligne d'arrivée, peu importe le temps que j'allais mettre et en sachant que j'étais hors-délais", a-t-il expliqué lors de son arrivée tardive à son hôtel. "C'est une course spéciale, j'ai toujours rêvé de participer au Tour de France. [...] Je suis content d'avoir terminé, même 1h24 plus tard. Mais oui, c'était dur."

Dlamini disputait sur la Grande Boucle son troisième Grand Tour, après la Vuelta à laquelle il a participé en 2019 (107e du général) et en 2020 (abandon). Ses efforts pour boucler cette 9e étape, même hors-délais, ont été récompensés par les acclamations du public à Tignes. "Le soutien des fans a été incroyable depuis le départ. C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles je voulais vraiment terminer la course aujourd'hui. Je voulais honorer cette course et mon équipe."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.