Tour de France 2021 : l'étape reine des Pyrénées, l'heure de Vingegaard, la bataille pour le podium... La 17e étape en questions

En ce jour férié du 14 juillet, les grimpeurs aussi seront à la fête avec trois cols de renom à gravir.

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Jonas Vingegaard (Jumbo Visma) s'impose pour la première fois sur le Tour de France. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

L'escapade pyrénéenne continue sur le Tour, mercredi 14 juillet, avec l'étape reine de cette troisième semaine. Au programme, les coureurs retrouveront le col du Portet, qui fait son grand retour trois ans après sa première et unique apparition. Si la victoire d'étape devrait revenir à un pur grimpeur, le parcours sera aussi un terrain de jeu pour observer les favoris régler leurs comptes, pour les deux places sur le podium derrière Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates). 

>> Suivez la 17e étape en direct sur france.tv

Quel est le profil d'étape ?

Si des feux d'artifices et bals sont prévus dans tout le territoire, crampes, sueur et désespoir sont à attendre sur les routes du Tour avec une des étapes les plus difficiles de cette 108e édition. Tel un Frodon Sacquet qui se rapproche lentement mais sûrement du Mordor, les coureurs vont débuter leur épopée de 178,4 kilomètres bien au large du massif, pour s'en rapprocher petit à petit jusqu'à atteindre la première difficulté du jour : le col de Peyresourde (13,2 km à 7%).

Le profil de la 17e étape du Tour de France 2021. (ASO)

Si cette première ascension laissera des traces, elle sera suivie dans la foulée par le col de Val-Louron-Azet (7,4 km à 8,3%), plus court mais tout aussi raide. Mais la communauté de l'anneau peut en témoigner, il y a toujours un dernier obstacle, plus cruel, à gravir pour atteindre son objectif et l'Oeil de Sauron porte ici le nom de Portet sur les routes du Tour. Une ascension de 16 kilomètres à quasi 9% de moyenne et 2215m d'altitude, l'équivalent pyrénéen du Mont Ventoux. 

Les écarts risquent d'y être conséquents : en 2018, Chris Froome avait concédé 1'35'' à Nairo Quintana, vainqueur de l'étape, et plus de 40 secondes à son coéquipier et maillot jaune, Geraint Thomas. Richard Carapaz (EF Education-Nippo) et Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) pourraient donc tenter un coup de force. 

Le coureur à suivre : Jonas Vingegaard enfin à la bonne heure ? 

Seul coureur à avoir été capable de mettre en difficulté Tadej Pogacar dans la montagne, le jeune Jonas Vingegaard, qui fêtera ses 25 ans en décembre, n'a toujours pas été récompensé de ses efforts. Troisième lors du contre-la-montre, huitième à Tignes et septième à Malaucène, le Danois tourne autour d'une victoire d'étape. Il s'était révélé lors de la double ascension du Mont Ventoux, où il a su distancer Tadej Pogacar. Malheureusement, le Slovène avait réussi à le rejoindre dans la descente finale.

S'il sera quasi impossible de prendre cinq minutes à Pogacar mercredi, il y a une étape de renom à aller chercher au sommet du Portet. Ce serait alors la première victoire en Grand Tour de Vingegaard. Le jeune Danois doit aussi conforter sa place sur le podium : il n'a qu'une seconde d'avance sur Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), quatrième. 

Qu'en pense Pavel Sivakov ?

Le coureur de l'équipe Ineos Grenadiers analyse le tracé du jour : "C'est une des deux étapes-reines de ce Tour avec celle du lendemain qui arrive à Luz-Ardiden. Le col du Portet est encore plus dur que l'arrivée du lendemain : il est plus long, il arrive plus haut, donc il devrait y avoir encore plus d'écarts. Les cols de Peyresourde et Val Louron-Azet sont aussi très difficiles. Ça ressemble à l'étape de 60 kilomètres qu'on avait eu en 2018. Il y aura moins de surprises que la veille : ça va se jouer 'à la jambe'. Le classement général va se faire sur cette étape, on aura les dernières réponses. Ceux qui seront devant sur cette étape auront de grandes chances de bien figurer à Paris. Attention toutefois à la descente de Val Louron-Azet, qui est très technique et dangereuse. Il y avait eu pas mal de chutes la dernière fois que le Tour y est passé."

Quels horaires ?

11h50 : début de la diffusion sur France 4 et france.tv

11h55 : départ fictif

12h10 : départ réel

12h58 : bascule sur France 3

15h01 : bascule sur France 2

Entre 17h00 et 17h20 : arrivée au col du Portet

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.