Tour de France 2023 : Tadej Pogacar s'impose en solitaire sur la 6e étape et se rapproche de Jonas Vingegaard, nouveau maillot jaune

Au terme d'une étape animée, c'est le Slovène qui l'a emporté, jeudi, alors que son adversaire danois prend la tête du classement général.
Article rédigé par franceinfo: sport, Julien Faure
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Tadej Pogcar à l'arrivée de la sixième étape du Tour de France, à Cauterets-Cambasque, le 6 juillet 2023. (MARCO BERTORELLO / AFP)

La deuxième étape de montagne a tenu toutes ses promesses. Animée dès le premier de ses 144,9 km, la sixième journée a montré pourquoi le Tourmalet était un incontournable du Tour de France, jeudi 6 juillet. Témoin de l'attaque groupée des Jumbo Visma, le col pyrénéen a permis à Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) de s'isoler pour reprendre les derniers échappés. Dans le col de Cauterets-Cambasque, le Slovène a toutefois violemment décroché son rival pour opérer un joli rapproché au classement.

Au général, Jonas Vingegaard prend la première place, devant Tadej Pogacar, son nouveau dauphin. Lâché presque immédiatement par l'attaque des Jumbo dans le Tourmalet, Jai Hindley conserve tout de même une place sur le podium, la troisième. Côté français, David Gaudu (Groupama-FDJ) se classe 13e de l'étape et se retrouve septième du général. Romain Bardet, 10e au sommet jeudi, le talonne à la huitième place.

Tactique perdante pour la Jumbo

Au moment de faire les comptes de cette étape, la Jumbo Visma se demandera certainement si elle n'a pas lancé idéalement son adversaire, Tadej Pogacar. À environ quatre kilomètres du sommet du Tourmalet, la formation néerlandaise s’est mise en action pour faire exploser le peloton, sous la houlette de Wilco Kelderman puis de Sepp Kuss, avant que Wout van Aert ne prenne le relais dans la descente du même col.

Impérial et impressionnant de dévotion, le Belge a laissé les deux leaders du général se livrer bataille dans la montée finale. Son leader a placé une première banderille, moins incisive qu'hier, qui n'a pas décroché le Slovène. "Pogi" n'a eu aucun relais à prendre, jusqu'à son attaque décisive à 2,8 km du sommet. Amené sur un plateau par ses concurrents.

Il n'avait plus réussi à lâcher Vingegaard depuis 2 ans, c'est désormais chose faite pour le prodige slovène Tadej Pogacar. Après une attaque éclair à presque 3 km de l'arrivée, le coureur UAE Team Emirates s'échappe seul et finit avec plus de 20 secondes d'avance sur son adversaire direct dans cette 6e étape du Tour de France 2023.
Etape 6 : Pogacar vainqueur après un duel au sommet Il n'avait plus réussi à lâcher Vingegaard depuis 2 ans, c'est désormais chose faite pour le prodige slovène Tadej Pogacar. Après une attaque éclair à presque 3 km de l'arrivée, le coureur UAE Team Emirates s'échappe seul et finit avec plus de 20 secondes d'avance sur son adversaire direct dans cette 6e étape du Tour de France 2023. (francetv)

Derrière, les autres favoris ont certainement pris un nouveau coup derrière la tête. Incapables de suivre le rythme imposé par la Jumbo-Visma, ils se sont rapidement regroupés dans un groupe composé de l’ensemble des candidats aux miettes laissées par le duo de tête : la troisième place.

Personne ne peut suivre le duo d'enfer

Déjà nette hier, la différence de niveau entre les deux leaders du classement général et le reste des prétendants au podium s’est confirmée, jeudi. Pendant près de 50 km, ils n'ont pas réussi à reprendre du temps aux hommes de tête. Jai Hindley, qui se trouve à 1'40'' du leader Vingegaard, a l'avantage pour la troisième place. Mais une meute de prétendants n'a pas dit son dernier mot. Les frères Yates, Carlos Rodriguez, Tom Pidcock et les Français David Gaudu et Romain Bardet, comptent bien se faire une place sur la boîte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.